header

La 47ème édition de la fête traditionnelle ayiza célébrée dans l’allégresse à Tsévié en présence du Premier Ministre

0

@Togo24 – (Tsévié, le 15 août 2017) – Les filles et fils de la préfecture de Zio ont célébré dans l’allégresse le 12 août dernier à Tsévié (environ 35km au nord de Lomé), la 47ème édition de leur fête traditionnelle ‘’Ayiza’’ ou la fête du haricot en présence du Premier ministre Dr Komi Selom Klassou, a constaté l’Agence de presse Togo24.

advertisement

advertisement

 Plusieurs personnalités dont l’ambassadeur d’Egypte au Togo, Mohamed Karim Shérif, des membres du gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale et d’une foule nombreuse étaient également présents.

Placée sous le thème «Cohésion sociale, socle du développement de la préfecture », la fête Ayiza est une occasion de retrouvailles, de fraternité, d’union et de partage pour le développement de la préfecture et l’épanouissement de ses filles et fils.

C’est aussi un moment de rappel des valeurs culturelles et traditionnelles des fils et filles du Zio, sortis de la muraille Agbogbo de Notsè, sous le règne du roi Agokoli.

Il s’agit aussi de valoriser leur savoir-faire traditionnel dans un monde moderne et de retracer les moments forts de l’exode de Notsè à travers des rites traditionnels

Le Premier ministre Komi Sélom Klassou a indiqué que si les fils du Zio, reconnaissent leurs traditions, c’est « qu’ils savent d’où ils viennent et où ils vont».

Pour lui, il est du désir du chef de l’Etat que tous les togolais s’épanouissent par la recherche et la mise en valeur des ressources de leur milieu à travers la décentralisation.

Il a par la même occasion, invité les producteurs de la préfecture à saisir les opportunités offertes par le forum AGOA pour pouvoir vendre leurs produits aux Etats Unis d’Amérique.

 Le ministre chargé de la culture, Guy Madjé Lorenzo a pour sa part fait savoir que la grande mobilisation des natifs du Zio à l’occasion d’Ayiza, témoigne de leur détermination à contribuer à la protection, à la conservation et à la promotion de leur patrimoine culturel.

Pour le ministre, Ayiza est aussi une reconnaissance aux mânes des ancêtres pour avoir favorisé de bonnes moissons.

Après avoir rappelé le rôle clé de la culture dans les nouvelles orientations de développement du pays, M. Lorenzo a précisé qu’Ayiza est devenue une tradition qui cimente les différentes cultures de la préfecture.

Il a enfin invité les populations du Zio à tirer parti des ressources naturelles, culturelles et artistiques dont regorge la préfecture pour en faire un véritable levier de développement.

 Plusieurs cadres de la préfecture de Zio ont tour à tour, remercié les autorités togolaises pour la place accordée à la culture et à la tradition qui sont des valeurs certaines pour le développement. Ils ont lancé un appel à plus de solidarité, de cohésion et d’union entre les fils du Zio pour l’évolution de la préfecture.

Les prestations des groupes folkloriques et des chorales ainsi que le couronnement a titre honorifique de l’ambassadeur d’Egypte au Togo, Mohamed Karim Shérif, chef traditionnel du Zio ont été les autres temps forts de l’apothéose de cette fête. FIN

La rédaction

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »