BENIN : Revue de presse du 6 juin 2018

0

Comme annoncé depuis la veille par les journaux, la nouvelle équipe gouvernementale est connue. Pas de grands changements. Juste quelques réaménagements et une confiance renouvelée du chef de l’Etat à la plupart de ses ministres fait remarquer Fraternité.

Le journal note deux entrées, celles de Benjamin Hounkpatin à la santé et Sévérin Quenum à la justice. Fraternité revient également sur les deux sorties avec le départ de Joseph Djogbénou et celui de Cyr Koty.

La nation constate un changement de portefeuille notamment avec Alassane Séidou précédemment ministre de la santé qui prend désormais les rênes du ministre des infrastructures et des transports. Au total, l’évènement précis, fait le point et écrit que 91% des ministres sont reconduits.

C’est une légère touche pour continuer la légende s’exclame la priorité. La presse du jour voit ainsi le 3ème gouvernement de Talon et signale que les passations de service ont déjà eu lieu.

 

On quitte le gouvernement pour la cour constitutionnelle toujours dans l’actualité politique. L’évènement précis signale que les 7 nouveaux sages prêtent serment ce jour même.

C’est la 6ème mandature de la cour constitutionnelle qui entre ainsi en fonction précise le journal qui ajoute que la prestation de service se fera devant le Président Patrice Talon et des membres du bureau de l’Assemblée Nationale, conformément à l’article 7 de la loi n° 91-009 DU 31 Mai 2001 portant loi organique sur la cour constitutionnelle. Les 7 sages vont procéder ensuite après leur installation à l’élection des membres du bureau.

Avec cette installation, la priorité voit la fin du parcours de la cour Holo et le journal de conclure que la page Holo tournée ce jour.

 

En attendant l’installation de cette nouvelle cour, on part pour Porto-Novo où à l’Assemblée Nationale, les députés ont adopté hier la loi 2018-15 portant code pénal en République du Bénin. La nation rapporte que l’une des grandes décisions est l’interdiction, désormais des carburants frelâtés sous toutes ses formes ainsi que les marches, attroupements et autres manifestations publiques non autorisées, sous peine de lourdes sanctions.

Fraternité insiste pour signaler que tout vendeur de Kpayo risque désormais 5 ans de prison. L’économiste confirme la décision et les sanctions qui s’en suivent. Mais la priorité se demande si c’est la fin de cycle pour l’essence Kpayo.

 

Quittons Porto-Novo pour Glazoué où Fraternité a vu une panique généralisée dans l’arrondissement de Zaffé au quartier Zongo. Et pour cause, les populations derrière les rails de cette localité voient un lion qui se promène par endroits.

La scène est récurrente au point de créer une psychose. Mais le journal rappelle que cet état de chose est dû au fait de la proximité de la forêt classée de Boukou qui s’étend sur environ 44500 hectares le long du fleuve Ouemé qui est à cheval entre Savè, Glazoué et Dassa et où l’écosystème constitue une biodiversité avec des espèces rares.

 

De Glazoué on se rend à Toucountouna où le quotidien l’économiste nous plonge dans l’ambiance du marché central de la localité. C’est un centre à fort potentiel économique. Au marché central de Toukountouna, les produits vivriers sont moins chers rapporte le canard qui précise que cette commune est d’ailleurs le grenier de Natitingou. Les produits vivriers comme le Mais, le mil, le soja, les cossettes, le riz de montagne, le haricot y sont vendus en qualité abondante. Il en est de même pour les produits maraîchers, ajoute le journal.

En plus de tout cela, cerise sur le gâteau, l’igname de Toucountouna a la particularité d’être bien douce à consommer. Le marché de Tounkoutouna a également l’avantage d’être un marché bien structuré constate l’économiste qui rassure que lorsque vous y aller avec votre moto, vous êtes à l’abri du vol.

Autant d’atouts qui honorent ce marché et les autorités de la localité. Et comme dit l’adage à bon vin, point d’enseigne. Il faut y aller conclut l’économiste.

De Cotonou,  Issa Bah Séko

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »