Usage de téléphones portables dans les établissements scolaires : le gouvernement brandi un carton rouge dès le 1er janvier 2019

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 25 septembre 2018) – Des élèves des cours primaires et secondaires de l’enseignement général et celui de technique et de la formation professionnelle ont repris le 24 septembre 2018, le chemin des classes sur toute l’étendue du territoire national, après une courte durée de vacance.

A partir du 1er janvier 2019, l’utilisation des téléphones portables sera interdite dans tous les établissements scolaires primaires, secondaires  de l’enseignement professionnel.

L’annonce a été faite le 23 septembre dernier par le ministre des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle, Komi Palaamwé Tchakpélé, dans un message adressé aux différents acteurs du système éducatif togolais, à la veille de la rentrée scolaire 2018-2019.

 

Selon le ministre, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, (NTIC) et les téléphones portables en particulier, font l’objet d’un mauvais usage par les élèves.

« Nous envisageons d’interdire l’usage du téléphone portable dans les établissements scolaires à partir du 1er janvier 2019 », a déclaré le ministre Tchakpélé.

« Le mauvais usage du téléphone portable dans les établissements scolaires est en passe de devenir un véritable fléau de notre temps . Et donc, son interdiction permettra de préserver les bonnes mœurs et la pureté de nos valeurs », a-t-il souligné.

Le ministre les a invités à être assidus dès le premier jour de la rentrée et à bannir de leur comportement, tout ce qui peut être avilissant.

« Ne succombez pas aux tentations liées au mauvais usage des NTIC, en passe de devenir un véritable fléau de notre temps par toutes les informations incontrôlées et incontrôlables, qu’elles charrient », a-t-il poursuivi.

« C’est pourquoi, pour préserver les bonnes mœurs et la pureté de nos valeurs, nous envisageons d’interdire l’usage du téléphone portable dans les établissements scolaires à partir du 1er janvier 2018 », a ajouté M. Tchakpele.

Au lendemain de cette annonce, le réaction de quelques élèves ne sait fait pas attendre. Interrogés par le correspondant de RFI au Togo Peter Sassou Dogbé, certains élèves ont donné leur point de vue sur le sujet.

« L’interdiction de portable en milieu scolaire, c’est quelque à voir et à revoir. Puisque le téléphone aujourd’hui, est un outil de recherche », a indiqué un élève.

Un outil de recherche pour les uns, pour d’autres, l’utilisation de téléphone portable en milieux scolaires, a des influences sur le travail. « Il s’est fait que les élèves ne se concentrent plus et les résultats ne sont pas bon », a pour sa part souligné une dame.

 

Plusieurs témoignages d’enseignants, rapportent RFI ce mardi dans le journal Afrique matin de 6H 30, révèlent des sonneries de téléphones en plein cours perturbant ainsi toute la classe, où des élèves échangent des messages avec leurs amis, ignorant la présence du professeur.

« Ce que nous voyons les élèves faire avec des téléphones portables, c’est ca qui fait que, si on ne l’interdit pas, les élèves ne sont pas avec les professeurs dans les classes, ils sont ailleurs », a de son côté expliqué Eloit Komlan NUWOSSAN (Inspecteur de l’éducation national).

Certains ont trouvé que cette décision du gouvernement est salutaire : « Ca peut être source de distraction en milieu scolaire. Donc, l’interdiction ne peut être que salutaire ».

 

Rappelons que la décision prendra effet dans les établissements scolaires à partir du 1er janvier 2019. Fin

 

Mensah ASSOGBAGUE

TOGO 24, le pari du professionnalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »