header

Sommet du G20 sur l’investissement en Allemagne : Faure Gnassingbé prend part aux travaux.

Un déplacement très orienté vers le secteur privé pour parler du PND

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 30 octobre 2018) – Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé prend part depuis ce lundi à Berlin en Allemagne à la conférence G20- Compact with Africa (CwA) qui se tient 29 octobre au 1er décembre 2018 sur invitation de la Chancelière allemande Agela Merkel.

advertisement

advertisement

Le Compact With Africa du G20 est un plan de partenariat initié par la présidence allemande du G20 et les pays africains qui ont effectué ou continuent d’élaborer des réformes courageuses visant à promouvoir les investissements privés dans leur pays.

En marge de l’ouverture des travaux de ce sommet qui s’ouvre le 30 octobre, Faure Gnassingbé a pris part au dîner offert par le Président allemand Franck-Walter Steinmeier aux côtés d’une douzaine de délégations présidentielles présentes. La dernière rencontre entre les deux hommes remonte à juin 2016.

Ces dernières années, le Togo s’est résolument tourné vers une véritable transformation structurelle. En amont, on note une croissance constante, une volonté manifeste d’industrialisation, une économie résiliente et un taux d’urbanisation accéléré, des réformes profondes aussi bien politiques qu’économiques.

C’est ce qui a d’ailleurs favorisé l’admission en Avril dernier du Togo  au Compact With Africa du G20.

C’est dans le souci de consolider entre autres cette présence économique que le Président de la République togolaise est présent au Compact With Africa du G20 du 29 octobre au 1er  octobre 2018 en Allemagne.

A l’occasion, Faure Gnassingbé accompagné d’une très forte délégation du secteur privé togolais “vendra” le nouveau Plan national de développement axé sur 3 domaines principaux dont la création d’un hub logistique avec le développement d’un centre d’affaires de premier ordre en Afrique de l’Ouest.

Il est aussi question du développement d’un pôle de transformation de l’agriculture, de la fabrication et des industries extractives. Et enfin la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Pour le gouvernement allemand, le « Compact avec l’Afrique » s’emploiera à accroître les investissements durables du secteur privé, ainsi qu’à améliorer les infrastructures et à lutter contre le chômage.

Pour ce faire, un certain nombre de pays africains s’associeraient avec le G20, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et la Banque africaine de développement pour négocier un plan d’action spécifique pour chaque État.

Les pays s’engageraient alors à mettre en œuvre des réformes pour augmenter leur potentiel d’investissement, tandis que leurs partenaires internationaux offriraient une expertise technique et aideraient les investisseurs dans la région. Fin

 

Mensah ASSOGBAGUE

TOGO 24, le pari du professionnalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »