header

Le HCRRUN indemnise 178 victimes non vulnérables de 4 préfectures de la région des plateaux-ouest à Kpalimé

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 15 février 2019) – Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a entamé le 14 février 2019 à Kpalimé,  (environ 120 km au nord de Lomé), la deuxième phase du processus de réparation et d’indemnisation des victimes non vulnérables de quatre préfectures de la région des Plateaux Ouest pour le compte de la région des Plateaux, a constaté un journaliste de l’Agence de Presse Togo24.

advertisement

advertisement

Un victime, posant une question au cours de la séance jeudi à Kpalimé
Un victime, posant une question au cours de la séance jeudi à Kpalimé

Au total : 178 victimes non vulnérables seront prises en charge du 14 au 16 février prochain, dont  50 pour la préfecture de Kloto, 62 pour la préfecture de Kpélé, 51 pour Danyi et 15 pour Agou.

La cérémonie d’ouverture de ces opérations d’indemnisation s’est déroulée dans la grande salle de réunion de la Mairie de Kpalimé, en présence de la Présidente de HCCRUN Mme Awa Nana Daboya et de la délégation de HCRRUN et du préfet de Kloto Bertin Kokou ASSAN.

Prenant la parole, le préfet de Kloto a d’abord, félicité et remercié le Chef de l’Etat pour sa politique de paix, de réconciliation, et de renforcement de l’unité nationale, avant de remercier la délégation du HCRRUN pour le travail abattu  depuis le début du processus d’indemnisation, jusqu’à présent.

« Nous sommes en train de recevoir les victimes non vulnérables pour leur servir leurs indemnisation selon la programmation faite par la CVJR en son temps. Le HCRRUN est en train de mettre en œuvre ce programme et chacun recevra son indemnisation comme prévu », a pour sa part souligné la 2ème  Rapporteur du HCRRUN Mme Claudine Kpondzo AHIANYO.

« C’est une liste de 22. 415 victimes que nous sommes en train de toucher. Nous avons déjà fait une première étape, nous sommes à la deuxième étape, il y aura une troisième étape,  ainsi de suite, jusqu’à ce que la liste des 22. 415 personnes soit complètement épuisée », a-t-elle précisé.

La 2ème  Rapporteur du HCRRUN a indiqué que les victimes présentes seront servies et que les personnes qui n’ont pas encore leur nom sur la liste peuvent les approcher, s’ils sont dans la base de données pour être prises en charge.

« Tout le monde sera pris en charge, l’argent est disponible pour toutes les victimes. Nous prions Dieu de nous donner une bonne santé pour que nous puissions faire le tour du Togo en boucle, pour satisfaire les victimes », a expliqué Mme AHIANHYO.

2ème Rapporteur du HCRRUN Mme Claudine Kpondzo AHIANYO.
2ème Rapporteur du HCRRUN Mme Claudine Kpondzo AHIANYO.

« Nous avons toujours un programme pour les ayant droits. Tous ceux dont les parents sont décédés, peuvent venir avec les papiers justificatifs. Il s’agit des certificats de décès, les faire part ou une attestation qui prouvent  que la personne qui a fait la déposition n’est plus de ce monde et que les enfants ou les membres de la famille peuvent hérités », a –t-elle ajouté.

Le programme de réparations concerne toutes les personnes ayant subi un préjudice du fait de violences à caractère politique, de violations graves des droits de l’Homme, durant la période allant de 1958 à 2005.

Au total 22.415 victimes ont été identifiées par la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) sur la période de 1958 à 2005. FIN

 

Koffi Mawussinou ESSEH

Togo24, le pari du professionnalisme

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »