TOGO : La CENI fixe le 30 juin 2019 pour les élections locales

0

@Togo24 – (Lomé, le 30 avril 2019) – Annoncées pour le 18 décembre 2018 dans les déclarations des plus hautes autorités au sommet de l’Etat, à coupler avec les législatives du 20 décembre dernier, les élections locales restées longtemps en ‘’veilleuse’’ ont réapparu  des récentes déclarations des acteurs politiques.

En séance spéciale, le 26 avril 2019, dans le cadre de la célébration du 59è anniversaire de l’indépendance du Togo, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a délivré une adresse sur l’état de la nation devant les représentants du peuple.

Dans ce message, Faure Gnassingbé a exhorté la Commission Electorale Nationale Indépendance (CENI), à « prendre les dispositions idoines pour inscrire les élections locales dans un chronogramme à mettre en œuvre à brève échéance ».

Dans cette perspective, le président de la CENI Tchambakou AYASSOR, a annoncé samedi dernier, la date de la tenue des élections locales, fixée au 30 juin 2019.

Pour Faure Gnassingbé, avec les élections locales à venir, « nous franchirons une étape importante pour la participation citoyenne et la représentativité démocratique à la base ».

« Nous devons saisir l’occasion de ce rendez-vous très attendu pour effectuer un saut qualitatif dans la gestion des affaires publiques, en imprimant aux collectivités territoriales une dynamique nouvelle, au plus près des réalités de chaque milieu », a-t-il souligné.

Le Chef de l’Etat a invité l’ensemble de la classe politique à un ‘’sursaut patriotique’’ en prenant une part active à ces consultations.

Il dit vouloir compter sur l’engagement des femmes, le dynamisme des jeunes et l’enthousiasme de tous, sans distinction, pour faire de cette consultation ‘’un catalyseur’’ de toutes les énergies.

« A l’issue de ce scrutin, il est important que l’exercice des responsabilités locales reflète la diversité des talents et compétences nationales et réponde aux attentes de nos populations », a conclu le chef de l’Etat.

L’organisation des élections locales, plusieurs fois annoncées, et repoussées aux calendres grecques, commence par mobiliser du monde pour un débat public d’importance.

Conformément au chronogramme de la CENI, le début des opérations de révision des listes électorales est annoncé pour le 16 mai prochain. Un exercice qui permettra aux togolais en âge de voter, qui n’ont pas pu s’inscrire sur les listes électorales en 2018, de pouvoir le faire.

Il faut noter que cette reprise de révision des listes électorales a été au cœur des discussions entre Faure Gnassingbé et une délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, lors d’une audience en mars dernier au palais de la présidence. Les deux parties ont émis leurs préoccupations pour une participation inclusive à ce scrutin.

Rappelons qu’au total, 1527 conseillers municipaux seront élus au cours de ces élections locales. Les dernières élections locales au Togo remontent en 1987.

Depuis novembre 2001 à ce jour, la gestion des communes en exercice est confiée aux délégations spéciales nommées par le Chef de l’Etat, pour jouer le rôle de maires ou de conseillers municipaux, en principe pour une durée ne devant pas excéder six mois, selon le décret de leur nomination. Fin

 

Mensah ASSOGBAGUE     

Togo24, le pari du professionnalisme

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »