Tchamba : La population d’Affem-Boussou sensibilisée sur le phénomène des enfants dits sorciers

0

@Togo24 – (Tchamba, le 4 mai 2019) – L’ONG Creuset-Togo a sensibilisé le samedi 27 avril 2017, la communauté du canton d’Affem-Boussou dans la préfecture de Tchamba, sur le phénomène des enfants dits « sorciers », a constaté le correspondant de l’Agence de Presse Togo24.   

Cette sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Amélioration de l’accès aux droits fondamentaux et des perspectives d’avenir aux enfants en situation de détresse », qui a bénéficié de l’appui technique et financier de Kinderrecthe Afrika e. V Kira (droit de l’enfant en Afrique) et la Coopération allemande.

Ce projet vise à amener la communauté à adhérer à la lutte contre la maltraitance des enfants accusés de sorcellerie.

Il s’est agi en outre d’établir un dialogue avec les leaders religieux et les tradi praticiens et les médecins traditionnel et de définir un mécanisme communautaire de dénonciation des cas de maltraitance et de protection de ces enfants afin de susciter l’abandon des mauvais traitements infligés à ces victimes.

L’assistance a été entretenue sur le sujet par le directeur préfectoral de l’Action sociale, Clément Bassadou qui s’est appesanti sur les dispositions législatives afférentes aux violences et accusations portées sur les mineures.

Plusieurs cas de maltraitances d’enfants dit sorciers ont été exposés à la population, avec des images à l’appui.

Le représentant du préfet de Tchamba, Takpa Anass a exprimé sa gratitude à l’ONG pour cette initiative qui permettra selon lui, « de réduire considérablement ce phénomène ». Il a invité l’assistance à prendre conscience de la situation et à divulguer l’information pour que l’objectif visé soit réellement atteint.

La chargée du projet, Epiphanie Lemou a indiqué que l’ONG lutte pour l’épanouissement des enfants d’où la mise en œuvre de ce projet.

Pour ce faire la structure dispose d’un centre d’accueil des enfants qui sont rejetés et marginalisés par la société pour différentes raison dont la sorcellerie, a-t-elle précisé, ajoutant que le centre se charge de stabiliser ces enfants avant de rétablir le climat familial afin qu’ils y soient réinsérés.

 

 

De Tchamba, Guy Amour

Togo24, le pari du professionnalisme    

Contactez la rédaction de TOGO24 : +228 90724740  // 99313108

E-mail : info@togo24.net    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »