Kpalimé : Des agents comptables des établissements publics nationaux outillés sur la tenue de la comptabilité en partie double.

0

@Togo24 – (Kpaliumé, le 4 juin 2019) – Une quarantaine d’agents comptables des établissements publics ont entamé ce lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), quatre jours de formation sur la tenue de la comptabilité en partie double, a constaté un journaliste de l’Agence de Presse Togo24.

 

Initiée par le ministère de l’économie et des finances, cette formation se situe dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la mobilisation des ressources et au renforcement des capacités institutionnelles (PAMOCI), financé par la Banque Mondiale.  

 

Cette formation vise à renforcer les capacités des agents comptables des établissements publics nationaux sur la tenue de la comptabilité  en partie double afin de les rendre plus aptes et plus opérationnelles eu égard aux nouvelles exigences dans la gestion des structures comptables.

 

Il s’agira de manière spécifique d’approfondir les connaissances des participants en matière de la réglementation financière et comptable, de la tenue de la comptabilité en partie double au niveau des établissements publics nationaux et de gestion des finances publiques.

 

Pour Kossi TOFIO (Directeur de cabinet au ministère de l’économie et des finances), cette formation vise plusieurs objectifs tels que la généralisation de la pratique de la comptabilité en partie double dans tous les établissements publics nationaux, la mise ne application des nouvelles procédures contenues dans le nouveau règlement général sur la comptabilité publique et l’harmonisation des pratiques comptables en vue de permettre la consolidation à moyen terme, des opérations des établissements publics nationaux avec celles de l’Etat.

 

Selon lui, la volonté des autorités du MEF, de généraliser la pratique de la comptabilité en partie double dans les établissements publics nationaux est, à la fois, une opportunité pour les agents comptables et un défi pour le trésor public.

 

« En effet, il s’agit d’une opportunité offerte aux agents comptables pour leur permettre de maîtriser au mieux la prise en charge de toutes les opérations qu’ils sont appelés à effectuer dans leur poste comptable. Ils auront désormais l’obligation de produire des informations financières fiables, régulières et sincères reflétant l’image des opérations des établissements publics de l’Etat », a-t-il souligné.

 

« C’est aussi un défi pour le trésor public en ce sens qu’il doit mettre tout en œuvre pour l’intégration des opérations des établissements publics nationaux dans la comptabilité de l’Etat, en vue de la consolidation des comptes dans comptabilité nationale », a précisé M. TOFIO.

 

 

« Il appartient désormais aux établissements publics nationaux, de s’outiller pour saisir cette opportunité et au trésor public pour relever ces nombreux défis et répondre aux besoins d’information des autorités et des citoyens », a-t-il ajouté.

 

 

« Toujours guidé par la logique d’amélioration continue, il a été trouvé judicieux de revisiter l’organisation comptable de nos établissements publics en mettant en application les nouvelles procédures dans les directives de l’UEMOA », a-t-il poursuivi.

 

Cette innovation selon le directeur de cabinet du ministère l’économie et des finances, procède du souci constant d’améliorer les méthodes de gestion dans la perspective de la certification globale des services du trésor public.

 

Il a invité les participants à, participer activement à cette session de formation et à faire preuve d’esprit d’ouverture et de convivialité pour approprier l’essentiel des notions enseignées.

 

La formation qui est assurée par les cadres de la DGTCP, se déroule en présence du Coordonnateur général de PAMOCI M. Oniankitan OGBONIN.

 

Elle porte sur plusieurs modules tels que ‘’la réglementation financière et comptable’’, ‘’L’organisation et les méthodes de travail dans les établissements publics nationaux: relation ordonnateur-comptables’’, ‘’La tenue de la comptabilité en partie double dans les établissements publics’’ et ‘’la reddition des comptes des EPN’’. Fin

 

 

                 

Koffi Mawussinou ESSEH (Stagiaire)

Togo24, le pari du professionnalisme

       

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »