header

EST-MONO : Le phénomène de la transhumance en Afrique de l’Ouest au cœur d’un atelier à Elévagnon.

0

@Togo24 – (Anié, le 17 juin 2019) – Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la mobilité du bétail pour un meilleur accès aux ressources et au marché en Afrique de l’ouest, un atelier de débats informé sur la mobilité du bétail en Afrique de l’ouest ( PAMOBARMA-Composante AFD), a regroupé du 11 au 15 juin 2019 à Elavagnon dans l’Est-Mono , les acteurs, notamment, les autorités administratives et locales, les membres de l’organisation de producteurs agricoles, les éleveurs, les collectivités locales et les agropasteurs, venus de l’Anié et de l’Est-Mono en vue de débattre de la mobilité du bétail en Afrique de l’ouest.   

advertisement

advertisement

Cet atelier a été organisé par l’ONG ‘’Entreprises Territoire et Développement’’ (ETD) en collaboration avec la Fédération Nationale du Professionnels de la Filière Bovin et viande du Togo ( FENAFIBVTO) et financé exclusivement par l’Agence Française de Développement (AFD), à hauteur de 138.000.000 FCFA pour la mise en œuvre dudit projet dans la région des Plateaux.

L’objectif de ce débat informé est d’organiser des échanges avec tous ces acteurs de la filière sur le module de la mobilité du bétail afin que ceux-ci puissent maîtriser tous les tenants et les aboutissants de la transhumance, notamment, le pourquoi, le comment et les enjeux liés à la mobilité du bétail en vue de leur permettre de pouvoir prendre des décisions par rapport à la transhumance en parfaite connaissance des intérêts liés à cette thématique.

Durant ces cinq jours de travaux, les participants ont échangé sur les fondements de la mobilité du bétail en Afrique de l’Ouest, le portrait de la transhumance et sur les enjeux de la mobilité du bétail.

Ces échanges ont été suivis des travaux de groupes et de débats sur les thèmes développés par les facilitateurs, Éric Adontui, Mafelé Honorine et Oumorou Ibraïme.

Une évaluation avec un résultat positif a été également faite à la fin des travaux en vue de savoir si les participants maîtrisent les enjeux de la mobilité du bétail et sont désormais outillés et capables d’intervenir dans les débats liés à la mobilité du bétail au profit d’une transhumance apaisée.

Pour le coordinateur dudit projet, M. Haalide-Traoré Abdoul Djalilou, cet atelier vise la préparation des conditions d’accès aux ressources naturelles et à la mobilité des troupeaux à travers le renforcement des capacités des acteurs clefs de la filière au niveau transfrontalier pour que ces acteurs maîtrisent les fondements, le portrait, les enjeux de la mobilité du bétail et une transhumance apaisée.

M. Haalidé-Traoré a saisi cette occasion pour remercier les autorités du pays pour le climat de paix au Togo et aux partenaires pour leur soutien technique et financier à ce projet.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Secrétaire Général de la préfecture de l’Est-Mono, Tablissi Wéntomamèa, puis, clôturée par le Directeur Préfectoral de l’agriculture de l’Est-Mono Kpeilafia Batcha au nom de son ministre de tutelle.

Dans leurs interventions, ils ont remercié les initiateurs et leurs partenaires pour ce projet qui vient appuyer les efforts du chef de l’État Faure Gnassingbé pour une transhumance apaisée.

Ils ont également demandé aux participants de transmettre aux autres acteurs que la question de transhumance ne doit pas être un problème pour le bon vivre entre les éleveurs et les agriculteurs.

 

D’Anié, Horou Innocent.  

Togo24, le pari du professionnalisme

Infoline :+228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »