header

Célébration de la SMAE 2019: ‘’La problématique éducative dans le contexte de la décentralisation : rôle des conseillers municipaux’’ au centre d’une table ronde à Kpalimé.

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 17 juillet 2019) – Les acteurs du système éducatif mondial célèbrent la Semaine Mondiale d’Action pour l’Education, (SMAE 2019) sous le thème : ‘’l’éducation de qualité inclusive’’.

advertisement

advertisement

Pour marquer l’évènement au Togo, la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour tous a organisé le 16 juillet 2019 à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une table ronde à l’intention des enseignants (es) des cours primaire et secondaire et des conseillers municipaux de la localité, élus lors des élections locales du 30 juin dernier sur ‘’La problématique éducative dans le contexte de la décentralisation : rôle des conseillers municipaux’’, le thème retenu sur le plan national.

L’objectif de cette rencontre est de permettre aux participants de mieux comprendre les enjeux du développement local en lien avec l’éducation.

La séance a été animée par Marcel TOYI (Coordonnateur national de la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour tous) et Noel Octave EKPE (Coordonnateur Plateaux-Ouest de la coalition).

La table d'honneur
La table d’honneur

Pour Marcel TOYI, bien que le thème retenu pour la célébration de cette semaine sur le plan international soit  ‘’l’éducation de qualité inclusive’’, l’opportunité est donnée à chaque coalition de ‘’domestiquer’’ le thème selon son contexte. Il a indiqué que quelques soit la reformulation, il y a toujours un lien avec le thème international.

« Le contexte togolais aujourd’hui, c’est les élections locales à partir desquelles, la gestion de l’école reviendra d’ici peu, aux conseillers municipaux qui sont élus. C’est ça qui nous a permis de reformuler le thème sur le plan national », a expliqué M. TOYI.

Dans son exposé, l’orateur a défini d’abord les notions de la décentralisation et de la déconcentration, avant d’énumérer les missions et les actions des conseillers municipaux qui seront chargés des questions de l’éducation.

Selon lui, la décentralisation est une forme de gouvernance par laquelle, le pouvoir central confère et le pouvoir de décision et les moyens financiers aux conseillers municipaux pour agir directement, en étroite collaboration avec les acteurs à la base, pour apporter des réponses aux problèmes de développement dans leur localité.

Il a donné des exemples sur le processus de décentralisation dans certains pays d’Afrique (Bénin, Burkina-Faso, Sénégal) où la décentralisation est largement en avance de 15 à 20 ans, par rapport au Togo.

« C’est le volet éducation qui nous intéresse pour comparer et voir comment la décentralisation va fonctionner chez nous,  Est-ce que c’est de la même manière ? Est-ce qu’il y aura une différence ? Est-ce qu’il y aura une valeur ajoutée que nous togolais devons ajouter à la mission qui sera conférée aux conseillers municipaux », s’est-il interrogé ?

A cette interrogation, le Coordonnateur national de la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour tous a apporté des solutions déclinées en missions et actions des conseillers municipaux.

Les actions des conseillers municipaux

Pour M. TOYI, les actions que feront ces élus locaux sont très importantes.

  • Veiller au respect des textes au niveau de l’école
  • Veiller à ce que les acteurs de l’école assument vraiment leurs responsabilités et qu’ils soient redevable vis-à-vis de la mairie et de la population
  • Développer des stratégies de mobilisation des ressources humaines, techniques et financières, à travers des partenariats, des activités génératrices de revenus
  • Créer des espaces de dialogue et de compte rendu entre les contribuables et les autorités municipales
  • S’approprier le mécanisme de fonctionnement de l’école
  • Produire des rapports d’activités

« Nous leur avons rappelés leur rôle, responsabilités et contributions pour que chacun apporte sa pierre pour que le développement à la base, pour que la démocratie à la base dans le domaine de l’éducation soit vraiment une réalité », a conclu M. TOYI.

Au paravent, les participants présents à cette rencontre ont suivi une présentation (faite par Noel Octave EKPE) relative à la genèse, aux missions, vision, buts et domaines d’action de la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour tous.

Créée en juin 2000 après le Forum de Dakar, la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education pour tous, (une faitière de plus de 86 structures œuvrant dans le secteur de l’éducation) a pour but de contribuer à l’atteinte du Plan Sectoriel de l’Education (PSE) et des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Elle a pour mission d’impliquer la Société civile togolaise et l’ensemble des acteurs et décideurs dans le débat sur l’éducation pour tous, en vue de la réalisation des ODD. Fin

 

Jules Komlan ASSOGBAGUE

Togo24, le pari du professionnalisme

Info line: +228 90724740  // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »