Mise en œuvre du Projet FSB : Le personnel de l’Anadeb formé sur la passation de marchés communautaires à Kpalimé.

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 22 juillet 2019) – Une trentaine de personnels de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (Anadeb) impliqués dans l’appui et accompagnement des communautés pour la réalisation des infrastructures sociocommunautaires, a entamé ce lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), cinq jours de formation sur les notions et pratiques liées à la passation de marchés communautaires suivant les directives de la Banque mondiale et conformément aux manuels de procédures et d’exécution du projet, a constaté un journaliste de l’Agence de Presse Togo24.

 Initiée par le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse à travers  l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (Anadeb), cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante 1 (Infrastructures socio-économiques de base) du Projet Filets Sociaux et Services de Base (FSB), financé par l’Association Internationale de Développement (IDA).

Ce projet a pour objectifs entre autres de permettre un accès amélioré en infrastructures communautaires et d’accroître les revenus des populations pauvres et vulnérables.

 Cette formation vise à renforcer les capacités du personnel de l’ANADEB sur les notions de passation de marchés communautaires et la gestion du partenariat avec les entreprises dans le cadre des marchés communautaires.

 Le Coordonnateur du Projet FSB TOFIO Kokou, a indiqué que dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1, qui concerne les infrastructures, ANADEB aura à réaliser 200 micro-projets d’infrastructures dans 200 communautés.

Selon lui, les infrastructures communautaires comprennent les bâtiments scolaires, les forages, les hangars de marchés et les unités de soins périphériques à réhabiliter.

Il a énuméré les différentes activités déjà réalisées par Anadeb dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit notamment de :

  • identification des 200 communautés,
  • information et sensibilisation de ces 200 communautés sur le projet FSB en général et plus spécifiquement sur la composante 1,
  • l’accompagnement avec l’appui des animateurs communautaires à identifier ces micro-projets,
  • la sélection environnementale et sociale de sites de ces micro-projets, appelé « screening ».

Pour le dernière activité, M. TOFIO a précisé que les résultats de cette sélection (le rapport du  screening), ainsi que les fiches du screening ont été soumis à l’approbation de l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE), qui a donné son OK quant à ce qui concerne la sélection environnementale et sociale.

« Et donc la prochaine étape, c’est la passation des marchés communautaires. C’est une étape très importante », a-t-il souligné.

 « Quand on parle de passation de marché, d’abord c’est une thématique très sensible et qui souvent, donne lieu à des plaintes. Parce que si un soumissionnaire ou une entreprise voit qu’on l’a triché dans la procédure, elle a le droit de se plaindre », a expliqué M. TOFIO.

« Et donc, pour pouvoir passer ces marchés dans les règles de l’art, Anadeb a initié cet atelier pour que tout le personnel concerné par cette activité soit impliqué, formé, outillé et aguerris à cette passation de marchés communautaires, pour que nous puissions accompagner chaque communauté qui a déjà son micro-projet approuvé par le comité régional d’approbation. Donc, une fois approuvés, ces micro-projets doivent passer maintenant à l’étape de la passation de marchés communautaires », a-t-il ajouté.

« Raison pour laquelle nous avons réunis à Kpalimé, les coordonnateurs d’antenne et du projet, les assistants en infrastructures et en formation et gestion, brèf tout le personnel de Anadeb, impliqué dans la mise en œuvre de cette composante pour qu’il soit formé pour pouvoir accompagner les communautés à passer ces marchés communautaires », a-t-il poursuivi.

« Donc, à la fin de cet atelier, les communautés à travers leurs comités villageois de développement seront également formés sur cette procédure de passation de marché et ce n’est qu’après que l’étape de recrutement des entreprises devant réalisées les travaux seront passés. Et donc, c’est dans ce cadre que nous organisons cette formation pour que chacun d’entre nous soit outillé et que les outils soient harmonisés et que, ce qui se passera dans la région maritime soit la même chose à ce qui va se passer dans la région des Plateaux etc. », a conclu M. TPFIO.

Durant 5 jours, les travaux de formation porteront sur plusieurs modules tels que ‘’Détermination de Chaîne de passation de marchés à participation communautaire’’, ‘’Planification en Passation de marchés’’, ‘’Aperçu sur les Directives de passation de marchés de Fournitures et Travaux’’, et ‘’Exercice sur les Directives de passation de marchés de Fournitures et Travaux : recherche d’informations’’.

‘’Aperçu sur les Directives de sélection de Consultants’’, ‘’Directives simplifiées pour la Passation des marchés à participation communautaires’’, ‘’Demandes de Cotation’’, ‘’Problèmes systémiques relatifs à la passation des marchés et Partage d’expériences sur
la participation Communautaire’’, ‘’ Suivi et Gestion des contrats’’, ‘’Revue a posteriori et Audits :Principales insuffisances relevées’’, ‘’ Système de classement Système de classement’’, ‘’Evaluation des offres Travaux’’, seront également programmé dans l’agenda de cet atelier.

Soulignons que du 29 juillet au 2 août 2019, un atelier de formation sera organisé à l’intention d’une vingtaine d’agents d’Anadeb sur l’actualisation des dossiers d’appel d’offres à Kpalimé. Fin

 

 

Mensah ASSOGBAGUE

Togo24, le pari du professionnalisme

Info line: +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web: www.togo24.net     

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »