header

Bientôt la mise en œuvre de la Convention Collective des SFD du Togo.

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 31 juillet 2019) – Le secteur de la microfinance au Togo est de plus en plus pourvoyeurs d’emplois  grâce à son dynamisme et à son développement.  Ce secteur compte au jour d’aujourd’hui de milliers de salariés permanents. Cependant, cet indicateur est caractérisé par une absence de référentiel règlementaire adéquat en matière de gestion des conditions de travail dans le secteur.  Compte tenu de la spécificité du secteur et les mutations profondes qu’elle traverse, les Institutions de microfinances, affiliées à l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Togo (APSFD-TOGO) , ont jugé bon et utile de se doter d’une Convention Collective.

advertisement

advertisement

L’élaboration de cette Convention Collective est la fin d’un long processus  entamé depuis 2005 avec l’étude de faisabilité en passant par divers ateliers parmi lesquels figurent l’atelier de validation, celui de la formation sur le dialogue social puis l’atelier de partage et de validation du projet de convention collective tenu courant avril 2009. Adoptée le 24 mai 2018, cette Convention Collective des SFD du Togo sera mise en œuvre le 1er janvier 2020.

 C’est dans  cette perspective que, l’APSFD-TOGO  a initié un atelier de formation à l’intention des délégués de personnel des Institutions de microfiances du 30 juillet au 02 août 2019 à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), sur le thème : ‘’la Mise en œuvre de la Convention Collective des SFD : Rôle et responsabilités des  délégués de personnel dans les négociations sociales’’.

Cet atelier permettra à ces délégués de personnel de connaitre leurs missions, attributions et pouvoirs ; d’identifier les droits et obligations respectifs des employés, des délégués du personnel et de l’employeur et de maitriser les techniques de négociations et défendre efficacement les intérêts des employés et des employeurs.

Il s’agit également pour les délégués de personnel de maitriser les enjeux et les outils de prévention des accidents et maladies professionnelles, de connaitre la démarché d’évaluation des risques professionnels et de mise en œuvre d’un plan de prévention ainsi que la fiscalité liée à la Convention Collective des SFD.

« Nous avons adopté notre Convention Collective le 24 mai 2018 et la date de mise en œuvre effective, c’est le 1er janvier 2020.  Et pour renforcer les capacités des acteurs sur les techniques de négociations sociales, la Convention  prévoit une série de dispositions que chacun ne maitrise pas. On s’est réuni pour nous entendre sur certaines dispositions de la Convention Collective, notamment sur le dialogue social dans les institutions », a souligné le Directeur Exécutif de l’APSFD-TOGO Ange KETOR.

« Entre temps, d’autres délégués ont été élus, qui n’ont pas fait le processus jusqu’à l’adoption et qui donc ne maitrise pas les dispositions de la Convention. Il faut les entretenir sur ces  dispositions là et repréciser une séries de choses, notamment les questions de  dialogue social dans les institutions de microfinances », a-t-il  précisé.

« C’est pour cette raison qu’on est là et on veut ajouter à la thématique de négociation sociale, la question de la santé et sécurité au travail. Tant que les agents sont en bonne santé, ils pourront contribuer valablement au développement des institutions », a expliqué M. KETOR.

Pour ce dernier, cette Convention Collective a beaucoup d’avantages : « On a un référentiel. Chacun ne fixera plus de salaire comme il l’entend. Il y a un cadre maintenant pour les salaires. Vous rentrez dans une institution maitrisard, on vous considère comme tel. Maintenant, si vous postulez à un poste qui n’est pas un poste de maitrise, vous ne pouvez pas exiger le salaire de maitrise. Quelqu’un qui est collecteur, son niveau c’est le BEPC. Maintenant si quelqu’un a une Licence qui va vers un poste de collecteur, il ne peut pas exiger le salaire d’un licencier. Ca clarifie un peu certain nombre de conflits et de polémiques qu’on a dans les institutions de microfiances ».

M. Ange KETOR

Le Directeur Exécutif de l’APSFD Togo encourage les institutions de microfiances qui dépassent le planché fixé à y aller et exhorte celles qui n’ont pas atteint ce niveau, de continuer à discuter.

« Il y a des institutions de microfinances qui existent et qui n’ont pas d’agrément.  Nous, on ne s’intéresse pas à ces institutions. Nous demandons purement et simplement à l’autorité de les fermer. Miantenant, ceux qui ont l’agrément, doivent adhérer au mouvement », a-t-il indiqué.

Pour M. KETOR, les délégués du personnel ont un rôle très important. « Ils sont garants de l’application de la Convention en même temps que les responsables des Institutions. Les délégués sont l’interface entre les employés et les employeurs. Il leur revient de veiller à ce que le climat social soit serein. Ils ont un rôle fondamental à jouer. C’est un rôle de bénévole et ils ont intérêt à que qu’il y ait une harmonie entre employeurs et employés », a  conclu M. KETOR.

Durant ces 5 jours, les travaux de cette formation porteront sur plusieurs modules tels que : les enjeux de la prévention des risques professionnelles, la législation en santé  et sécurité au travail ; le Processus et technique de négociation collective, les délégués du personnel : attributions-moyens d’action-protection.

Les accidents de travail et maladies professionnelles, les risques en milieu de travail, les risques psychosociaux, obligations des partenaires sociaux et des représentants du personnel dans les relations professionnelles (…) sont entre autres thématiques inscrites dans l’agenda de cette formation.

Dans le cadre de cet atelier, il est également prévu une assemblée générale des délégués du personnel , à l’issu de laquelle un président sera élu et les grandes lignes du règlement intérieur sera débattu.

Mensah ASSOGBAGUE

Togo24, le pari du professionnalisme

Info Contact : +228 90724740  // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »