Kpalimé : Des greffiers et régisseurs des prisons du Togo formés sur l’utilisation de l’application de gestion informatisée des prisons.

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 6 septembre 2019) – Une cinquantaine de greffiers et régisseurs venus de toutes les régions du Togo ont entamé ce jeudi, à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), deux jours de formation sur l’utilisation de l’application Gestion Informatisée des Prisons du Togo, a constaté un journaliste de l’Agence de Presse Togo24.

Initiée par le ministère de la justice en collaboration avec la direction de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, cet atelier de formation s’inscrit globalement dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ), financé par l’Union Européenne (UE).

Plus spécifiquement, toujours dans le cadre des activités du PASJ, le Consortium DAHW/COPAPTO/CONGAT-ICB a obtenu une subvention pour la mise en œuvre du projet d’amélioration durable et intégrée des conditions de vie de détenus et ex-détenus (PADIC-VieD).

Cet atelier vise à former tous les acteurs du ministère de la justice (les régisseurs et les greffiers des prisons du Togo, le personnel du ministère de la justice, des inspecteurs) à l’utilisation du logiciel Gestion Informatisée des Prisons (GIP) pour permettre une gestion efficace et efficiente des détenus. Il permettre également de relancer l’utilisation de l’application GIP dans toutes les prisons du Togo.

« Dans le cadre de l’opérationnalisation du logiciel qui a été mis en place sur le gestion informatisée des prisons, il était de bon ton de faire approprier cette nouvelle thématique-là aux utilisateurs qui sont les régisseurs, les greffiers des prisons, les procureurs de la république, et tous les acteurs du ministère de la justice afin que nous puissions sortir de l’ancienne étape pour arriver dans la modernité », a souligné le Directeur de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion Idrissou AKIBOU.

« De par le passé, le traitement ou la gestion des détenus était fait de façon manuel, et maintenant avec cette nouvelle application, nous allons le faire de façon plus aisée, facile et plus rapide », a-t-il expliqué.

Pour M. AKIBOU, avec cette nouvelle application, les régisseurs et greffiers des prisons sont suivis sur leur gestion quotidienne.

« Si un détenu doit sortir à un jour x et que les diligences n’ont pas été faites, cela peut attirer notre attention. Et il y aura des alertes qui vont se signaler et nous allons appeler qui de droit, de corriger cette erreur. Et cette nouvelle application aussi a un rapport avec les tribunaux où elle permettra de faire en sorte que le suivi des dossiers soit fait le plus rapidement possible », a –t-il ajouté.

Directeur de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion Idrissou AKIBOU
Directeur de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion Idrissou AKIBOU

Le Directeur de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion Idrissou a remercié le Consortium DAHW/COPAPTO/CONGAT-ICB pour son accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet et invité les participants à s’approprier la gestion informatisée des prisons et cette application.

La formation porte sur plusieurs modules tels que l’enregistrement biométrique des détenus (avec lecteur d’empreintes digitales au niveau du greffe de chaque établissement pénitentiaire), la libération des détenus, la recherche contextuelle (biométrie, nom, prénom, date de naissance tranche d’âge, infraction) des détenus.

Elle porte également sur l’enregistrement des stocks alimentaires des prisons, de médicaments, des dossiers médicaux des détenus, des livraisons ainsi que l’enregistrement des décès.

Soulignons que Mme Nadia Traoré (Cheffe Projet PAOIC-VieD) et le Régisseur-Coordonnateur du PASJ Idrissou Moustafa BIYAO étaient également présente à cette formation.

Nous y reviendrons 

La rédaction     

Togo24, le pari du professionnalisme

Info contact : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »