header

Des leaders communautaires de Kpalimé outillés sur la cohésion sociale.

0

@Togo24 – (Kpalimé, le 7 novembre 2019) – Des leaders communautaires de la ville de Kpalimé, composés des élus locaux, des responsables des organisations de la société civile, des autorités politiques, religieuses, de la chefferie traditionnelle, ainsi que des médias ont bouclé ce jeudi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), trois jours de formation sur la cohésion sociale, a constaté un journaliste de l’Agence de Presse Togo24.

advertisement

advertisement

 Initiée par Catholic Relief Services (CRS Togo) et le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP), cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Plateforme de Dialogue Communautaire pour La Cohésion Sociale, financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Le présent projet vise à soutenir et habiliter les femmes et les jeunes, ainsi que les Leaders communautaires de Mango, Sokode et Kpalime à réaliser leur potentiel, à transcender leurs différences et à œuvrer ensemble à la promotion du bien commun de leur communauté.

Cette formation fait suite à celle de 126 jeunes et femmes tenue tout récemment sur le même thème et vise à donner aux participants, les moyens d’identifier et de traiter leurs griefs de manière ouverte et pacifique et de propulser les bases de la confiance, de l’harmonie et de la solidarité entre eux.

« Suite à la formation donnée aux jeunes notamment les artisans, les conducteurs de taxi motos, les chauffeurs, les élèves dans le processus,  ils nous ont fait savoir que leur préoccupation est les leaders communautaires et les dirigeants. C’est cela qui a fait que nous avons pensé qu’il faudrait aussi que nous portions l’information aux leaders communautaires pour qu’ensemble, nous voyions comment nous pouvons faire pour développer notre commune et par là, les autres communes aussi et pourquoi pas tout le Togo », a souligné le superviseur du projet  Abotsi Komi Edem.

 « Nous devons être des ambassadeurs auprès des autres pour que la cohésion sociale soit totale pour permettre le développement de notre cité. Nous devons sentir cela dans notre manière de faire, dans notre comportement, dans notre parler et cela va impacter les autres », a-t-il précisé.

 Pour Mme Epiphanie Meteteiton HOUMEY-EKLU-KOEVANU (Team Leader Gouvernance démocratique Institutionnelle / Point Focal Genre), le Programme des Nations Unies pour le Développement a initié ce projet avec le gouvernement togolais pour soutenir le projet de développement dans les différentes communes.

 

« Sans la paix, le développement ne pas être réalisé. Donc, nous travaillons à la cohésion sociale pour que les acteurs, ensemble collaborent pour atténuer les différentes actions pour le bienêtre des citoyens des différentes communes », a-t-elle indiqué.

 Elle s’est réjouie de la forte mobilisation des différents acteurs de développement au tour du projet, une mobilisation qui témoigne selon elle, une véritable appropriation du projet par ces derniers.

Elle a par ailleurs encouragé les différents acteurs locaux de développement à maintenir cette collaboration, pour l’atteinte des objectifs du projet, à savoir, la cohésion sociale dans les communes pour le bon déroulement des actions de développement.

L’approche de CRS TOGO, qui dans le cadre de la consolidation de la paix par le rapprochement des peuples permet aux groupes, aux organisations et aux communautés, de porter un regard introspectif sur les désaccords et les différends, de trouver un terrain d’entente, de collaborer dans l’intérêt mutuel et d’imaginer un avenir harmonieux bénéfique pour tous.

Pendant ces trois jours, la formation a été assurée par Mme Hadjia Dapou TCHAPO-KONDOR (Spécialiste en cohésion sociale).

Soulignons qu’un atelier de restitution publique des formations aux communautés sera faite le 21 novembre prochain.

Jules KOMLAN

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »