header

Kloto1 : Les acteurs locaux de développement de la Commune outillés sur la cohésion sociale.

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 16 Mars 2020) – Les acteurs locaux de développement ainsi que les comités de développement à la base notamment les comités de développement de quartiers (CDQ) les comités villageois de développement (CVD) de la commune de Kloto1 ont entamé ce lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), trois jours de formation sur la cohésion sociale, a constaté un journaliste de l’Agence de presse Togo24.

advertisement

advertisement

Initiée par Catholic Relief Services (CRS Togo) et le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP), cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Plateforme de Dialogue Communautaire pour La Cohésion Sociale, financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Le présent projet vise à soutenir et habiliter les femmes et les jeunes, ainsi que les Leaders communautaires de Mango, Sokode et Kpalime à réaliser leur potentiel, à transcender leurs différences et à œuvrer ensemble à la promotion du bien commun de leur communauté.

Le Superviseur du projet Cohésion Sociale à Kpalimé, Abotsi Komi Edem a indiqué que sans la cohésion sociale, aucun développement n’est possible et après les élections, il faudrait construire le pays.

« Après la formation des jeunes et des leaders communautaires, les gens ont exprimé le désir qu’on prenne en compte les quartiers dans lesquels le vivre ensemble n’est pas effectif. Donc, ensemble avec les autorités locales de la ville de Kpalimé, le préfet, le maire et le chef canton, nous avons ciblé les artisans, les commerçants, les associations et les leaders religieux, de cinq quartiers : Zongo 1 et 2, Kpogandzi, Noumétou Kondji, et Nogo, pour qu’ensemble, nous cheminions encore   pour voir comment nous pourrions vivre ensemble, pour taire nos différends et construire le pays », a-t-il souligné.

« Lorsqu’on veut travailler ensemble, on oublie la politique, son appartenance religieuse, son ethnie. Nous sommes tous des humains, et c’est ca qu’on doit privilégier pour qu’on puisse travailler ensemble et construire notre communauté », a  précisé M. ABOTSI.

Le Superviseur du projet, a fait savoir que les participants à cette formation, composés des acteurs locaux de développement, dont les CDQ, choisis dans les quartier, devront à la fin, restituer les connaissances reçues au cours de la formation aux autres habitants de leurs quartiers, pour que a-t-il ajouté « nous tous, dans la ville, nous puissions savoir que, pour être ensemble, il faut taire nos différences, nos appartenances politiques, religieuses, et ethniques et ne penser que le développement ».

Pour Prosper Kwasi KWADZO-AKPOTSUI (Premier Adjoint au maire de la commune de Kloto1), cette formation est une activité qui vise le développement : former les citoyens pour un mieux vivre ensemble en vue d’affronter les problèmes de développement dans nos collectivités.

« C’est une démarche qui va permettre au citoyen de se découvrir, et de savoir qu’il représente une mine d’or pour sa communauté », a-t-il souligné.

La finalité selon lui, est que les citoyens oublient leurs différences pour qu’ils se fondent dans la communauté pour porter une même vision pour leur communauté.

Il a exprimé sa satisfaction et salué cette initiative de CRS TOGO et de CEJP d’avoir cibler les CDQ pour suivre cette formation. « C’est par cette façon que nous pouvons atteindre l’ensemble de la population ».

Le premier adjoint au maire de la commune de Kloto1 a réitéré la disponibilité et l’engagement des CDQ à accompagner ce projet pour le développement de Kloto1.

Jules Komlan

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740  // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »