header

Togo – Bavures policières : Le MMLK souhaite l’implication des organisations de défense des droits de l’homme dans les commissions d’enquêtes.

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 25 mai 2020) – Pasteur Edoh Komi du  Mouvement Martin Luther King a dans un communiqué rendu publique le 25 mai 2020, recommandé que désormais les organisations de défense des droits de l’homme soient impliquées dans les enquêtes pour plus de crédibilité et de neutralité au Togo. Ce communiqué fait suite à l’assassinat du jeune Mohamed jeudi dernier.

advertisement

advertisement

En effet, le 21 mai 2020, le jeune AGBANDE KPESSOU Bruno alias Mohamed, laveur de véhicules et de motos à Lomé, a été abattu froidement par le Gpx DOUKPENI de la BAC au niveau du carrefour Sun City d’Aflao-Avédji. Les Forces anti pandémique  au  cours du couvre-feu engendré par la crise sanitaire à la covid-19  ont commis des exactions et des tueries jusqu’ici non élucidées et impunies.

Selon Pasteur Edoh Komi (Président du Mouvement Martin Luther King), le Togo connaît souvent des bavures policières allant jusqu’à l’homicide,  donc mort d’hommes violant systématiquement les droits humains.

Pour lui, les enquêtes ouvertes et confiées aux acteurs incriminés et mis en cause n’ont guère abouti laissant ainsi a-t-il précisé « les togolais sur leur soif et leur déception dont leur satisfaction ironique  » les enquêtes ouvertes et fermées le même jour  » ».

« Comment peut-on être juge et partie ? », s’est interrogé Pasteur EDOH.

« La suite des enquêtes, tout le monde la  connaît et le cycle cynique recommence dans l’impunité hissant notre pays dans le cercle restreint des États de terreur et de violation  systématique des droits de l’homme », a-t-il souligné.

Pour le Mouvement Martin Luther King, c’en est de trop et la sécurité de tous les citoyens est en danger.

« Il faut que les enquêtes ouvertes aboutissent et les auteurs de crimes de sang répondent de leurs actes devant les juridictions appropriées pour dissuader les esprits mal intentionnés », a-t-il suggéré.

Le Pasteur Edoh Komi a indiqué que le cas du jeune Mohamed abattu froidement le 21 mai dernier par un agent de sécurité en est une vive préoccupation. « Nous attendons de la lumière sur cette énième forfaiture », a-t-il ajouté. .

Le Mouvement Martin Luther King recommande que désormais  les organisations de défense des droits de l’homme soient impliquées dans les enquêtes pour plus de crédibilité et de neutralité.

« Il en va de l’intérêt de la démocratie et de l’État de droit que nous entendons construire », a conclu Pasteur Edoh.

 

 

La rédaction                             

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »