header

Togo – Covid19 – Novissi : le MMLK recommande la répartition égale des fruits du programme dans les autres préfectures.

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 8 Juin 2020) – Quelques mois après l’apparition de la pandémie à Coronavirus (Covid-19), l’Etat togolais a mis en place au début du mois d’avril 2020, un programme de transfert monétaire baptisé Novissi, visant à soutenir tout citoyen togolais éligible ayant perdu son revenu en raison de l’adoption des mesures de riposte contre la pandémie. Ce programme vise à fournir aux personnes et familles les plus vulnérables, des soutiens financiers mensuels, tout au long de l’Etat d’urgence.

advertisement

advertisement

Cette aide est de 10.500FCFA pour les hommes et 12.250FCFA pour les femmes, payable en deux tranches : (la moitié de la somme est payée aux bénéficiaires chaque deux semaines).

Le programme Novissi selon Pasteur Edoh Komi (Président du Mouvement Martin Luther King), a « suscité un intérêt et un engouement auprès de la majorité des populations, notamment celles qui végètent dans la pauvreté à l’intérieur du pays ».

« Les 10.500F pour les hommes et les 12250F pour les femmes comme mensualité prenable en deux tranches d’une quinzaine sont considérés comme une assistance consistante malgré leur petitesse, peuvent consoler les ménages nécessiteux », a-t-il souligné.

Pour être éligible, il faut être de nationalité togolaise résident au Togo, être un travailleur ne disposant plus de revenu journalier à cause des mesures de riposte contre la Covid-19, avoir une carte d’électeur et 18 ans au plus.

Contre toute attente, le Mouvement Martin Luther King comme les autres citoyens togolais ont constaté que le programme Novissi ciblerait seulement pour le moment, les populations du Grand Lomé et de Sokodé, éprouvés par l’Etat d’urgence avec le couvre-feu.

« L’opération Novissi aurait fait du bien aux populations du grand Lomé et de Sokodé. Qu’en est-il des couches vulnérables des autres préfectures ? », s’est interrogé Pasteur Edoh Komi.

 Pour le commun des mortels,  l’opération Novissi revêtait un caractère national et par conséquent aucun togolais des couches vulnérables ne devrait être abandonné comme l’a dit le Président Faure Gnassingbé dans son adresse à la nation le 1er avril 2020″ « ,  a indiqué le Président du MMLK.

Pour Pasteur EDOH, cette allégation serait injustifiée et non fondée, car a-t-il ajouté « les populations de l’intérieur sont aussi éprouvées par les restrictions de libertés et de déplacement entre les localités et les milieux urbains ».

« Du coup, la misère a exponentiellement grimpé rendant les familles assujetties et plus dépendantes. La crise sanitaire a donc affecté tout le monde et les mesures d’accompagnement doivent profiter à tous sans exception », a-t-il expliqué.

« Ce qui malheureusement ne semble pas être le cas aujourd’hui plongeant ainsi dans la désolation et l’angoisse, des milliers de nos compatriotes pourtant enregistrés éligibles tant au grand Lomé qu’à l’intérieur du pays », a constaté Edoh Komi.

Le MMLK dit avoir exposé la situation à une dizaine de membres du gouvernement, mais aucun n’a su répondre pour éclairer la lanterne des togolais.

« Il va s’en dire que l’opération Novissi doit être étendue sur tout le territoire national pour préserver l’unité nationale », a conclu l’homme de Dieu.

La rédaction
Togo24, le pari du professionnalisme
Info : +228 90724740 // 00313108
E-mail : info@togo24.net
Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »