header

ECHOS DE KPALIME N°01 : Des préfets et certaines personnalités cités dans des affaires de corruption et d’abus d’autorité.

0
advertisement

advertisement

*©Togo24 – (Kpalimé, le 19 Juin 2020) – «* Accédé aux pouvoirs depuis, 2005, puis réélu successivement en 2010, en 2015 et le 22 février dernier, le Président de la République Faure Gnassingbé s’est résolument engagé dans un processus historique d’apaisement durable de la vie socio-politique et de réconciliation nationale, dans l’objectif de renforcer la cohésion sociale, consolider la démocratie et l’Etat de droit et assurer le développement du pays. Malheureusement, force est de constater que certaines autorités locales, personnalités et quelques citoyens de la préfecture de Kloto ‘’sabotent’’ depuis quelques années, cette vision du Chef de l’Etat, soucieux du bien-être et de l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses concitoyens ».
C’est le résumé de la compilation des différentes déclarations faites à l’Agence de presse Togo24 (avec la collaboration de quelques médias de la sous-région) par plusieurs sources locales qui ont requis l’anonymat, lors d’une enquête approfondie menée depuis bientôt 6 mois.

Selon nos sources, parmi les personnalités qui sabotent la vision et la politique du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé dans la préfecture de Kloto, figurent les noms tels que Bertin Koku ASSAN (actuel Préfet de Kloto) et son prédécesseur Awou Ottéko APEDO, El-Hadj Abdoulahi Mouhamed – Alias Malam Yolou – (Président du Centre Ibn Taïmiyah pour la Prédication et la Paix, Promoteur de la Radio Al-Islam à Kpalimé).

La majorité à plus de 90% des personnes contactées par Togo24 a indiqué au cours de l’enquête, que ces personnalités seraient impliquées dans plusieurs dossiers liés à la corruption, l’abus de pouvoir et d’autorité, au problème foncier, à la violation des droits de l’homme, à la violation de la liberté de religion, à la mauvaise gouvernance, l’injustice sociale, à l’intimidation, etc.

« A cause des billets de banque, les autorités locales surtout le préfet, la justice sociale, l’impartialité, la neutralité, les droits de l’homme, les libertés des personnes, l’union, le vivre ensemble, la paix, la cohésion sociale, (…) sont foulés au pieds et bafoués », ont précisé d’autres sources contactées sur place.

Les noms de plusieurs autres personnalités sont également cités dans ces dossiers.
L’heure, selon un responsable religieux est grave. « Les préfets de Kloto se comportent comme les tous puissants », a-t-il ajouté.

« La ville de Kpalimé est assise sur un volcan ou une braise. Et un jour ça va exploser. Cette affaire de corruption dure depuis des années », a pour sa part affirmé une dame.

Une autre source proche de la préfecture de Kloto nous a confié que le préfet de Kloto et Malam Yolou sont à l’origine de la plupart des problèmes que de la ville de Kpalimé et de la préfecture de Kloto.

Cette enquête a permis à l’Agence de presse Togo24 d’avoir des informations confidentielles sur le rôle et les responsabilités des uns et des autres dans ces dossiers.

Togo24 va probablement échanger et discuter si tout va bien, mercredi prochain aux environs de 17h, avec l’actuel préfet de Kloto Bertin Kokou ASSAN sur le sujet. Ce dernier entend porter plainte contre le Directeur général de l’Agence, auprès du procureur de Kpalimé pour a-t-il ajouté « l’avoir insulté d’être un corrompu au cours d’un entretien mercredi dernier dans son bureau ».

A l’Agence de presse Togo24, la direction et son personnel, sommes très serein et confiants.

L’aventure ne fait que commencer et nous vous invitons à visiter la plateforme de l’information www.togo24.net de notre Agence de presse pour lire avec appétit et en temps réel, les différents épisodes.

Mensah ASSOGBAGUE
Togo24, le pari du professionnalisme
Info: +228 90724740 / 99313108
E-mail : info@togo24.net
Site Web : www.togo24.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »