header

Togo : l’assemblée nationale autorise le gouvernement pour la privatisation de la NSCT.

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 29 juin 2020) – Réunis à la 8ème session plénière de la première session ordinaire de l’année, les députés de la 6ème législature ont adopté et voté à l’unanimité le 29 juin 2020 au parlement, le projet de loi portant autorisation de la cession de tout ou partie de la participation de l’Etat dans le capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT).

advertisement

advertisement

Cette session présidée par la Présidente de l’assemblée nationale Mme Yawa Djigbodi TSEGAN, en présence des émissaires du gouvernement notamment Sani Yaya (ministre de l’économie et des finances), Koutéra BATAKA (ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique) et du ministre des Droits de l’homme chargé des relations avec les Institutions de la République, marque ainsi la fin de la première session ordinaire de l’année 2020, ouverte le mardi 3 mars.

Cette adoption répond au souci du gouvernement de trouver un partenaire stratégique de renom, disposant de l’expertise nécessaire, susceptible de contribuer, dans le domaine de l’Agro-industrie, à l’atteinte des objectifs de l’axe 2 du Plan National de Développement (PND 2018-2022), notamment en ce qui concerne le secteur cotonnier.

A travers cette adoption de projet de loi, l’Assemblée nationale autorise donc le gouvernement à entamer les discussions avec le Groupe Singapourien OLAM pour la cession du tout ou partie des parts de l’Etat dans le capital social de la NSCT.

Pour Mme Yawa Djigbodi TSEGAN, l’adoption de ce projet de loi  répond à une double perspective :

Mme Yawa Djigbodi TSEGAN
Mme Yawa Djigbodi TSEGAN

’D’une part, il s’agit d’assurer une gestion efficace et efficiente de l’industrie cotonnière. D’autre part, cette ouverture permettra l’amélioration des conditions de vie des acteurs de la chaine de production et de transformation de la filière coton’’, a – t- elle souligné.

‘’A l’évidence, ce projet de loi traduit la volonté du Gouvernement sous la très haute impulsion du Président de la République de relancer l’économie et de donner un nouvel élan au Plan national de développement (PND)’’, a-t-elle précisé.

‘’Cela résonne dans cet hémicycle comme un vibrant message d’espoir à l’endroit du peuple togolais après le désarroi qu’induit la crise sanitaire’’, a ajouté Mme TSEGAN.

La présidente de l’assemblée nationale a remercié le ministre des Droits de l’homme chargé des relations avec les Institutions de la République, les commissaires du gouvernement et leurs collaborateurs, pour leurs expertises ayant permis l’adoption du projet de loi de ce jour.

Elle a par ailleurs témoigné la gratitude de tous les députés pour leur indéfectible enthousiasme et salué leur compétence et leur dévouement sans lesquels « la Représentation nationale n’aurait pas réussi le pari d’assurer la continuité de ses missions régaliennes dans ce contexte de crise sanitaire ».

Le ministre de l’économie et des finances a pour sa part rassuré que ‘’tout en cédant une partie de sa participation dans le capital de la NSCT, l’Etat veillera-t-il à préserver et à protéger les intérêts des acteurs à la base que sont les producteurs et des travailleurs’’.

‘’Par ce vote, vous venez de donner au gouvernement un instrument juridique déterminant pour développer le secteur agricole et poursuivre ainsi sa politique de développement économique et social’’, a précisé M. Sani Yaya.

Soulignons que pendant cette 8ème session ordinaire, la présidente de l’assemblée nationale a dressé le bilan de la la première session ordinaire de l’année 2020, ouverte depuis le mardi 3 mars.

Mensah ASSOGBAGUE

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 / 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »