header

JIFA 2020 : Pari gagné pour l’U. CO.FE.CY (civisme fiscal, développement inclusif et participatif, Covid-19 mis en avant).

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 7 septembre 2020) – La Journée de la Femme Africaine a été célébrée le 31 juillet 2020 dans un contexte particulier marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie à Coronavirus (Covid-19). A Yokélé (village situé à environ 4 km au nord-est de Kpalimé) dans la commune de Kloto1, les femmes de l’Union des Coopératives des Femmes du Canton de Yokélé (U. CO.FE.CY) ont célébré en différé durant trois jours, cette journée marquée par la réalisation de plusieurs activités dont l’apothéose a eu lieu ce dimanche 6 septembre avec l’organisation d’une caravane de sensibilisation sur la covid-19 suivie d’une causerie-débat axée sur le thème : ‘’Femme! Participez activement au développement de ta collectivité en cette période de Covid-19’’, a constaté un journaliste de l’Agence de presse Togo24.

advertisement

advertisement

Des responsables et membres des organisations et associations féminies venues de Lomé, des cadres et partenaires de l’administration communale de Kloto1, Kloto2 et Kloto3, autorités civiles, traditionnelles ainsi qu’une foule étaient présents à la cérémonie apothéose ce dimanche.

La célébration de cette journée africaine de la femme, vise selon la Présidente de U. CO.FE.CY Mme Clémentine AVOSSE, à amener les femmes du canton de Yokélé à participer activement au développement de leur collectivité en cette période de Covid619, à travers la mise en œuvre de plusieurs activités.

Les trois jours de célébration ont permis aux femmes de l’Union des Coopératives des Femmes du Canton de Yokélé (U. CO.FE.CY) d’organiser une retraite aux flambeaux à travers les artères du canton de Yokélé, une caravane de sensibilisation sur la Covid-19, surtout les mesures barrières et une causerie-débat sur le thème : ‘’Femme ! Participez activement au développement de ta collectivité en cette période de Covid-19’’.

Elle a également permis à ces femmes de mettre sur pied un comité cantonal d’urgence de lutte contre le Covid-19, d’appuyer les femmes de différents groupements par la construction d’une fontaine d’eau afin de les permettre d’arroser leurs champs de production et faire une action sociale à l’endroit des personnes âgées en leur offrant des savons liquides et de savons.

‘’Nous avons compris aujourd’hui que le développement inclusif doit prendre en compte la femme’’, a déclaré Mme Clémentine AVOSSE. ‘’Pour que ce développement soit inclusif et effectif, la femme a son mot à dire et a des actes à poser’’, a-t-elle souligné.

‘’Dans ce contexte de la pandémie à Coronavirus, aujourd’hui il va falloir que nous, femmes, respectons les mesures barrières pour que nous puissions être en bonne. C’est là, la particularité et la spécificité de cette journée’’, a précisé Mme Clémentine AVOSSE.

‘’Avant, nous célébrions la journée de la femme africaine sans parler de Covid-19. Mais aujourd’hui, nous savons qu’il y a la pandémie à Coronavirus, qui peut nous tuer, nous détruire et ruiner notre santé. Alors que nous sommes les actrices de développement et donc, nous devrons respecter les mesures barrières pour que nous soyons en bonne santé et œuvrer pour le développement de notre communauté’’, a-t-elle expliqué.

La présidente de l’U. CO.FE.CY a invité les femmes du canton de Yokélé en général et en particulier celles de leur coopérative à participer activement et de façon inclusive au développement de leur localité.  Elle les a par ailleurs invités à s’approprier les notions du civisme fiscal, en payant leurs taxes communales, les tickets des marchés et les impôts et à participer aux œuvres communautaires au même titre que les hommes.

Elles ont animé un sketch ce dimanche pour montrer  à l’assistance, l’importance et la nécessité du civisme fiscal.

‘’Dans cette optique, l’égalité entre homme et femme intègre le développement inclusif. Elle est appelée à se manifester dans une responsabilité citoyenne et équitable entre hommes et femmes du canton de Yokélé, devenus artisans et artisanes du développement de la collectivité’’, a indiqué Mme AVOSSE.

La Présidente de l’U. CO.FE.CY a remercié le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour sa vision pour le Togo et pour sa politique de paix, de stabilité sociopolitique et économique, de réconciliation et de développement. Elle a par ailleurs salué la bonne gestion efficace et efficiente de riposte contre la Covid-19, dont a fait preuve le chef de l’Etat et son gouvernement dans cette crise sanitaire liée à la pandémie à Coronavirus. Elle a enfin remercié le président de la République d’avoir donné aux femmes l’opportunité de se masculiniser dans le développement inclusif et communal.

Composée de 32 groupements de femmes, l’Union des Coopératives des Femmes du Canton de Yokélé (U.CO.FE.CY) est spécialisée dans la transformation de Manioc, de Soja, de Maïs, ainsi que dans la maraichère et dans la fabrication des savons pour leurs autonomies financières.

 

 

Mensah ASSOGBAGUE

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »