header

Kloto1 : Le Projet AREK présenté aux différentes couches socioprofessionnelles de la commune.

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 12 septembre 2020) – Le Projet d’Atténuation des Risques Epidémiques de la Covid-19 dans la commune de Kloto1 (AREK) a été officiellement lancé lors d’un atelier tenu le 11 septembre 2020 à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), a constaté un journaliste de l’Agence de presse Togo24.

advertisement

advertisement

 Le Projet AREK se situe dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie à Coronavirus (Covid-19). Il est financé par des partenaires tels que : la Métropole de Lyon, l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse et Eau du Grand Lyon et mis en œuvre par l’Association Experts Solidaires et l’ONG Pionniers en Action pour le Développement Intégré à l’Environnement (PADIE), en appui à la commune de Kloto1.

Ce projet vise à contribuer à la prévention et à limiter les infections au Covid-19 dans la ville de Kpalimé, au Togo, en améliorant l’accès à l’eau potable aux populations vulnérables, la connaissance de la population sur les mesures barrières, la formation et l’accès aux vendeurs de marchés et aux usagers à des dispositifs de prévention et la régulation de la revente de l’eau à un prix régulé (500FCFA/m3).

Il sera mis en œuvre à Kpalimé, chef-lieu de la commune de Kloto1 et prend en compte plusieurs activités dont l’extension du réseau d’eau potable sur 1000 mètres, la construction de 4 bornes fontaines publiques, la création de 50 branchements subventionnés pour des acteurs sociaux à faible revenu, aux ménages des femmes éloignés des bornes fontaines, l’aménagement de dispositif de lavage des mains et de dispositif de lavage de mains pour les commerçants du marché.

Le projet AREK (qui va durer 6 mois) prend également en compte des actions d’accompagnement telles que la formation des acteurs communautaires sur les mesures barrières et la fourniture du dispositif de lavage de mains, la mise en place et suivi d’un mécanisme de régulation de la revente de l’eau à un prix régulé de 500FCFA/m3, et la fourniture d’outils de sensibilisation et de distanciation sociale aux bornes fontaines.

La formation des commerçants du marché, la sensibilisation communautaire et médiatique ainsi que l’assistance à maitrise d’ouvrage communale pour la mise en place de la régulation du tarif de l’eau aux bores fontaines, sont également entre autres actions prises en compte par ledit projet.

 

La rédaction

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net      

Site Web : www.togo24.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »