header

Togo : Le rapport provisoire sur les pratiques de recrutement d’étrangers pour le marché local et de togolais pour le marché international soumis à validation à Kpalimé.

0

 

advertisement

advertisement

©Togo24 – (Kpalimé, le 23 septembre 2020) – Un atelier de deux jours de validation du rapport provisoire sur les pratiques de recrutement d’étrangers pour le marché local et de togolais pour le marché international, s’est ouvert ce mercredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), a constaté un journaliste de l’Agence de presse Togo24.

Initié par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en partenariat avec l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE), cet atelier regroupe une trentaine de représentants des institutions impliquées dans la gestion des questions de mobilité professionnelle au Togo, notamment les administrations publiques, le privé, les syndicats des travailleurs, les ONG et les OSC venus de toutes les régions du Togo.

Il s’inscrit dans le cadre du « Programme pluriannuel sur la gestion des migrations en Afrique », financé par le Département d’Etat du Gouvernement des Etats-Unis.

Ce programme se propose d’améliorer les connaissances des différentes parties prenantes (les administrations publiques, le privé, les syndicats des travailleurs, les ONG, les OSC), sur les modèles et pratiques de recrutement à l’aune des textes juridiques nationaux et internationaux en matière du droit de travail et des droits humains.

Il se déroule dans le strict respect de l’application des mesures barrières édictées par le gouvernement togolais dans le cadre la lutte contre la propagation de la pandémie à Coronavirus (Covid-19).

Ce atelier vise à partager les résultats provisoires de l’étude avec les différentes parties prenantes et de recueillir leurs amendements en vue de rendre disponible un rapport final.

Il s’agit de façon spécifique, de présenter les principaux résultats de l’étude aux parties prenantes et de procéder à la relecture et à l’amélioration du rapport dans le cadre de travaux en commissions. Il s’agit également pour les participants à cet atelier de proposer des amendements au rapport provisoire, et de rendre disponible une version finale du rapport tenant compte des amendements proposés par les participants.

Pour Etienne BANGA (Chargé de Bureau de l’OIM-TOGO), cet atelier vise à faire une relecture du rapport soumis par le consultant et à proposer des amendements en vue de son amélioration.

‘’Cette rencontre qui se veut technique, est cruciale pour le projet dans la mesure où le produit qui en découlera, déterminera en grande partie les orientations et actions futures à mettre en œuvre pour le renforcement du cadre de gestion des migrations professionnelles au Togo’’, a -t-il souligné.

A l’issu de cet atelier un rapport final de l’Étude sur les pratiques de recrutement d’étrangers pour le marché local et de togolais pour le marché international » est disponible intégrant les apports des différentes parties prenantes.

Il a invité les participants à cet atelier à orienter davantage leurs énergies vers la consolidation des résultats et recommandations qui doivent servir de levain aux efforts en cours et à venir.  ‘’C’est la condition qui assurera une plus grande efficacité et une meilleure réussite du présent projet collectif’’, a expliqué M. BANGA.

Le Chargé de Bureau de l’OIM-TOGO),a rendu un hommage mérité à l’ANPE, un partenaire du projet, pour son accompagnement durant tout le processus de réalisation de cette étude puis témoigné la gratitude de l’OIM à l’ensemble des parties prenantes pour leur mobilisation et leur appui à ce projet.

Il a par ailleurs réitéré l’engagement de l’OIM aux côtés du gouvernement togolais, dans la mise en œuvre de ce projet, dont l’objectif pour le Togo est de promouvoir la migration professionnelle à travers des pratiques de recrutement responsables tout en améliorant la protection des travailleurs migrants et en réduisant simultanément les cas de traite et d’exportation des êtres humains, notamment le travail forcé et l’exploitation sexuelle vers différentes destinations.

Selon le Directeur général de l’ANPE, qui a présidé cet atelier, ce rapport est l’aboutissement d’un travail collectif considérable dont les acteurs présents à cet atelier méritent d’être remerciés.

Il a exprimé toute sa reconnaissance au Chef Bureau de l’OIM TOGO  et à toute son équipe pour son appui technique et financier à la réalisation de cette étude.

Il a indiqué par ailleurs que dans sa mission de promotion de l’emploi au plan national et international, l’ANPE s’investit depuis près de 3 ans sur des questions liées à la migration professionnelle.

‘’C’est à ce titre qu’elle a trouvé la pertinente de la réalisation de cette étude dont elle a eu l’honneur d’obtenir le soutien financier et technique de l’OIM’’, a-t-il expliqué.

  1. AMOUSSOU a souligné que cette étude s’inscrit dans la perspective de promouvoir la migration professionnelle de façon régulière et ordonnée.

‘’Elle se propose d’améliorer les connaissances des différentes parties prenantes sur les modèles et pratiques de recrutement au regard des textes juridiques nationaux et internationaux en matière du droit de travail et des droits humains’’, a -t-il précisé.

Les participants ont suivi ce mercredi, une présentation sommaire des résultats de l’étude. Après cette présentation, ils sont répartis en commissions pour un examen approfondi du document.

Jeudi, les travaux vont se poursuivre en commission. Chaque commission procédera à une brève restitution des résultats de ses travaux et un débat général sera institué pour recueillir les amendements et contributions sur la base desquelles le rapport sera enrichi. Les rapporteurs des travaux en commission devront finaliser et remettre les documents amendés à l’issue de l’atelier.

 

Mensah ASSOGBAGUE

Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »