header

Ogou1 : Mme le Maire souhaite prompt rétablissement aux blessés et réitère son attachement constant à la paix civile, à l’intégrité des personnes et au respect des biens publics et privés.

0

©Togo24 – (Kpalimé, le 12 octobre 2020) – La circulation routière sur la nationale N°1 à hauteur d’Agbonou à l’entrée de la ville d’Atakpamé (environ 165 km au nord de Lomé) a été fortement perturbée ce lundi 12 octobre 2020. Pour causes, des manifestants notamment des conducteurs de taxi motos communément appelés Zémidjan de la ville d’Atakpamé ont érigé des barricades et brulé des pneus sur la nationale N°1, bloquant ainsi la circulation.  

advertisement

advertisement

 ‘’Des barricades y ont en effet été érigées et enflammées par des manifestants dans un mouvement d’humeur lié à des différends de la route avec les forces de sécurité’’, a indiqué ce lundi en début de soirée à Togo24, Mme Yawa Ahofa KOUIGAN, maire de la commune de l’Ogou1.

La maire de la commune de l’Ogou1 a souligné que la circulation internationale s’est arrêtée durant plusieurs heures, pendant que les autorités locales ont longuement tenté d’obtenir l’apaisement pour dit-elle ‘’permettre que les préoccupations soient exprimées et des solutions trouvées’’.

 ‘’Faute d’interlocuteurs faisant l’unanimité au sein des manifestants et faute d’obtenir la réouverture volontaire de la voie Lomé-Cinkassé, pour permettre aux autres usagers de poursuivre leurs activités, les forces de l’ordre sont intervenues pour éteindre les multiples feux et dégager les barricades’’, a expliqué Mme KOUIGAN à un journaliste de Togo24.

 ‘’C’est le lieu de rappeler à tous que la gouvernance en laquelle nous croyons est celle qui se fonde sur le dialogue et vise la protection des libertés individuelles et collectives dans le respect des institutions et la promotion des valeurs civiques et citoyennes’’, a-t-elle précisé, déplorant par la même occasion, le refus d’accepter les offres de discussion de la mairie de la part des manifestants.

Selon les informations parvenues à la rédaction de Togo24, de sources locales, les forces de l’ordre et de sécurité de Témédja, notamment des militaires, arrivés pour mettre de l’ordre sur les lieux ont passé à tabac les manifestants.

Ces affrontements ont été violents selon une autre source locale joint au téléphone par la rédaction de Togo24, faisant ainsi des blessés dans le rang des manifestants.

 Le Maire de l’Ogou1 a adressé ses vœux de prompt rétablissement aux blessés et réitéré son attachement constant à la paix civile, à l’intégrité des personnes et au respect des biens publics et privés.

‘’Nous serons toujours disponibles et à l’écoute de nos administrés pour la préservation d’un climat de paix et de quiétude à Atakpamé’’, a rassuré le Maire Yawa Ahofa KOUIGAN de la commune de l’Ogou1.

Selon les informations recueillies sur place auprès des conducteurs de taxi moto dans la matinée de ce lundi à Atakpamé, un agent des forces anti pandémie déployées dans la ville d’Atakpamé pour assurer la gestion des mesures prises le gouvernement togolais pour lutter contre la propagation de la pandémie à Coronavirus, notamment les mesures barrières, aurait infliger des coups de bastonnades à un conducteur de taxi moto dimanche.

Selon les mêmes sources, le conducteur de taxi moto en question serait dans un état comateux et admis au CHR d’Atakpamé.

 

 

De Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Traduire »