ACTUALITES AFRIQUE POLITIQUE

Bénin : ouverture de la campagne présidentielle

©Togo24  – (Kpalimé,  le  27 mars 2021) –  La campagne pour la présidentielle au Bénin a débuté vendredi à deux semaines d’un scrutin sous tension qui opposera le chef de l’Etat sortant Patrice Talon, accusé d’avoir verrouillé l’élection, à deux autres candidats sans grand poids électoral.

Patrice Talon affrontera le 11 avril prochain Corentin Kohoué, candidat dissident du parti d’opposition Les Démocrates, et Soumanou Djimba, du parti Force Cauris pour un Bénin émergent (FCBE).

A Cotonou, les militants étaient à pied d’œuvre vendredi matin, sceau de colle et brosse à la main, pour placarder des affiches de leurs candidats sur les murs de la capitale économique. Des caravanes crachant musique et slogan appelant à la réélection de Patrice Talon sillonnaient les rues aux alentours de midi, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le chef de l’Etat a tenu dans la matinée un grand meeting au palais des congrès de Cotonou, où plus de 2.000 étudiants des universités publiques et privées du Bénin avaient été rassemblés. Debout sur scène, chemise blanche immaculée aux manches retroussées, Patrice Talon a présenté son programme politique pendant plus de deux heures. A la jeunesse, il a promis de développer les filières agricoles, notamment le palmier à l’huile ou le cacao.

La réélection du président Talon face aux deux candidats, sans grand poids politique, fait peu de doutes parmi les observateurs. Le Bénin, longtemps vu comme un modèle de démocratie, a récemment pris un visage autoritaire.

Le pays d’Afrique de l’Ouest s’apprête à vivre un scrutin inédit, auquel les grandes figures de l’opposition ne participeront pas. Elles se trouvent en exil ou condamnées à des peines d’inéligibilité. D’autres ont vu leur candidature recalée par la commission électorale, car ne disposant pas d’un nombre suffisant de parrainages pour y participer.

Récemment, l’inquiétude autour de ce scrutin a encore gagné alors que l’un des candidats recalés, l’opposante Reckya Madougou du parti Les démocrates a été incarcérée. Elle est accusée d’avoir voulu faire assassiner des personnalités politiques pour empêcher la tenue de l’élection.

« Cette campagne électorale s’ouvre dans un climat d’interrogations et d’inquiétudes en raison des tensions socio-politiques entre les acteurs », a récemment déclaré le président de la Commission électorale nationale (Cena) Emmanuel Tiando.

L’Union européenne a dénoncé un « climat politique (qui) se tend » à l’approche du scrutin, dans un communiqué mardi. Elle a appelé l’ensemble des acteurs « à privilégier le dialogue, à rejeter toute violence et à respecter les règles de droit et les libertés fondamentales ».

 

Source : AFP  

 

Related posts

Afrique du Sud : mort du roi zoulou Goodwill Zwelithini

Togo 24

Canal de Suez: « tous les navires en attente » sont passés (autorité du canal

Togo 24

Reportage : intempéries à Alaousso, l’honorable GNATCHO et le Maire ESSIOMLE au chevet des victimes

Togo 24

Leave a Comment

Translate »