ACTUALITES GOUVERNEMENT SOCIETE

Pour améliorer la qualité et la compétitivité des filières Anacarde et Karité : Des acteurs des deux filières des région Maritime et des Plateaux, renforcent leur capacité à Kpalimé

@Togo24 – (Kpalimé, le 14 avril 2021) –  Des acteurs (formateurs) issus des organisations professionnelles des filières anacardes et Karité, notamment des transformateurs et de l’administration du commerce et industrie, venus des régions Maritime et des Plateaux,  ont entamé ce mercredi 14 avril 2021 à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de trois jours sur le thème : ‘’Bonnes pratiques de transformation, de conditionnement, d’emballage, d’étiquetage des produits agroalimentaires et les Exigences des normes ISO 22. 000 et HACCP’’,  a constaté un journaliste de Togo 24.

Initiée par le ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, à travers le Secrétariat Exécutif de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé,  cette formation des formateurs des filières anacardes et Karité,  s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du  Projet de Durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’Anacarde et du Karité (PRODAK), initié et piloté par le Cadre Intégré Renforce (CIR).

 

Ce projet vise essentiellement à outiller les transformateurs des filières Anacardes er Karité et leur apporter un appui-conseil, en matière de production,  d’hygiène et de sécurité alimentaire grâce au soutien technique et financier du Programme Cadre Intégré Renforcé.

Cette formation vise à sensibiliser et à renforcer les capacités organisationnelles et techniques des acteurs  des filières Anacardes,  Karité et Soja pour plus de compétitivité et une amélioration de leurs chiffres d’affaires.

Il s’agit également de former et d’outiller les participants sur les bonnes stratégies d’approvisionnement, de transformation,  de conservation,  de conditionnement,  d’emballage et d’étiquetage des produits agroalimentaires, et de renforcer leurs capacités sur l’éthique,  la qualité ainsi que les normes ISO 22000,  HAVVP et leurs exigences dans le secteur agroalimentaire.

Il s’agit aussi pour les transformateurs des filières Anacardes et Karité des régions Maritime et des Plateaux,  de mettre en place un réseau national de formateurs pour dupliquer les acquis de l’atelier aux membres des organisations professionnelles bénéficiaires et aux différents organes des interprofessions partenaires et de partager les expériences,  les meilleures pratiques,  les enjeux et les défis des filières ciblées ainsi que les difficultés particulières des acteurs  en rapport avec le thème à des fins d’édification.

En saluant cette initiative du  ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, à travers le Secrétariat Exécutif de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé, le Secrétaire général de la préfecture de Kloto Sogoyou Békéyi (représentant le préfet) a exhorté les participants à suivre avec un grand intérêt, tous les travaux de cet atelier afin dit-il,  d’en repartir très outiller,  prêts à affronter les exigences de tous les marchés.

Pour M. TCHEPAN Michel (Chef Projet PRODAK), et Représentant du ministre du commerce,  de l’industrie et de la consommation locale,   cet atelier s’inscrit dans la droite ligne de la poursuite des efforts de modernisation des secteurs agricoles et commercial entrepris par le gouvernement sous l’impulsion du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé,  pour faciliter et encourager les activités de production,  de transformation, de consommation et de commercialisation des produits togolais afin d’améliorer de façon rapide et tangible,  la vie de tous les concitoyens du Togo.

 

Selon lui,  l’amélioration des capacités techniques des organisations professionnelles agricoles,  constitue une priorité dans la réalisation des objectifs d’une croissance inclusive,  à travers l’axe 2 du Plan National de Développement (PND), qui vise le développement des pôles de transformation agricole,  manufacturiers et d’industries extractives.

« Nous avons donc le devoir de faire émerger un véritable tissu industriel dynamique au service du développement économique du Togo (…) et de développer les échanges commerciaux avec le reste du monde et inverser un tant soit peu, le déficit de la balance commerciale de notre pays », a souligné M. TCHEPAN.

Pendant trois jours, les participants vont plancher sur plusieurs thématiques telle que : ‘’Ethique,  norme,  règle d’hygiène des denrées alimentaires’’, ‘’Notion de qualité et bonnes pratiques de transformation/conservation des produits agroalimentaires,’’  ‘’Techniques modernes de conditionnement et de stockage des produits agroalimentaires’’,  ‘’Gestion des emballages et étiquetage des produits agroalimentaire’’ et ‘’Normes ISO 22000 et HACCP et exigences pour le secteur agroalimentaire’’

Ces thématiques a précisé le Chef Projet PRODAK,  sont devenus des enjeux majeurs de compétitivité dans l’économie mondiale et à plus forte raison,  essentiellement pour les transformateur.

« La bonne maîtrise de ces enjeux et la mise en application des outils qui vous seront transmis, permettront d’améliorer considérablement la qualité et la compétitivité de vos produits et par conséquent leur écoulement rapide sur les différents marchés », a-t-il indiqué.

Soulignons que cette formation se déroule dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie à Coronavirus (Covid-19).

 

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

 

Related posts

Bénin : début du procès de l’opposant Joël Aïvo

Togo 24

Togo – élaboration – exécution – contrôle du budget : Les Maires, les secrétaires généraux et les trésoriers (Comptables) de 13 communes, en formation à Kpalimé

Togo 24

Mali : des officiers « retenus » plusieurs heures par leurs troupes après une embuscade meurtrière

Togo 24

Leave a Comment

Translate »