ACTUALITES ECHOS DES COMMUNES SOCIETE

Togo – Décentralisation – Contrôle citoyen de l’action publique – UJIT : « Cet atelier a été d’une grande utilité pour moi », Joachim AGBETIM

©Togo24 – (Kpalimé,  le 23 avril 2021) – « Je vais disséminer tout ce que j’ai appris au cours de cette formation d’abord au niveau de ma rédaction, partager ensuite les connaissances acquises ici avec eux et ensemble nous allons proposer des sujets, définir des angles, faire des enquêtes,  des reportages,  des dossiers  et interviews afin de pouvoir ouvrir l’esprit aux citoyens afin que les maires comprennent que les populations les ont à l’œil et qu’ils doivent véritablement travailler à leur profit », a confié le vendredi 23 avril 2021, Joachim AGBETIM, journaliste à la Radio Victoire Fm à Lomé, à Togo 24

C’était à l’issus d’un atelier de formation de deux jours initié par l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT) avec l’appui technique et financier de la Fondation Friedrich Ebert, à l’endroit de ses membres, journalistes (directeurs, rédacteurs en chef, animateurs) des médias audiovisuels, écrits et en ligne venus de Lomé, Aného, Danyi, Tsévié, Anié et Atakpamé sur le thème : « Rôle du journaliste dans le contrôle citoyen de l’action publique ». 

Cette formation vise à amener les professionnels des medias à contribuer à la promotion du contrôle citoyen de l’action publique.

A travers cette formation, l’UJIT entend former ses membres sur la notion et les outils du contrôle citoyen de l’action publique ainsi que sur les stratégies de promotion du contrôle de l’action publique.

« Le rôle du journaliste dans le contrôle de l’action publique,  j’ai appris beaucoup de chose sur ce thème, qui a fait objet de formation durant deux jours à Kpalimé. Nous avons déjà entendu parler du contrôle citoyen de l’action publique, mais cet atelier m’a permis de cerner à fond les concepts, et de comprendre de quoi il est véritablement  question »,  a souligné Joachim AGBETIM.

« Simplement, le control citoyen de l’action publique, est le processus par lequel nous, journaliste qui constituons une partie intégrante de la Société civile, pouvons contrôler sur la base des textes en vigueur dans le pays, tout ce les gouvernants sont en train de faire pour mon compte et pour le compte de l’ensemble des citoyens », a-t-il expliqué.

« Et donc,  sur cette base,  nous avons les outils nécessaires pour pouvoir essayer de contrôler ou de faire le suivi de toute action politique,  économique,  développement ou socio-culturelle », a ajouté M. AGBETIM.

Les journalistes ont suivi trois modules au cours de l’atelier de formation, notamment, « Les enjeux de la décentralisation dans le développement socio-économique du pays » et « Notion et outils du contrôle citoyen de l’action publique »  développées par M. TCHACONDOH Ouro-Bossi, ancien ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale chargé des collectivités locales, Expert en Décentralisation et gouvernance locale et le module « Rôle du journaliste et les stratégies de promotion du contrôle citoyen de l’action publique » développé par M. Franck ASSAH, Journaliste et consultant médias.

« A travers les communications qui ont été faites, l’un des formateurs nous faisait savoir à titre d’exemple que,  pendant les campagnes électorales,  les différents candidats ou groupes de candidats avaient faits des promesses aux citoyens. Nous,  journalistes,  avons ces éléments,  et c’est l’occasion pour nous maintenant qu’ils sont en train d’exercer de plein pouvoir, il y a plus d’un an, de leur faire ressortir leurs anciens propos,  afin de les confronter par rapport à un certain nombre de choses », a précisé le journaliste de Victoire Fm.

« C’est à travers cet atelier que j’ai également compris qu’au niveau communale,  les maires chaque fois qu’ils doivent confectionner ou réaliser un budget, doivent le faire de façon participative et inclusive. Ils doivent aller dans les villages, fermes et cantons afin de rassembler les populations et leur proposer ce qu’ils prévoient faire pour elles, comment ça va se faire et combien ça peut coûter? Qu’est-ce que les populations en pensent etc? », a-t-il indiqué.

Il a fait savoir que c’est bien que les journalistes  puissent avoir ces notions afin de pouvoir travailler correctement sur le terrain. « Donc, cet atelier a été d’une grande utilité pour moi » a dit Joachim AGBETIM, avant de remercier l’UJIT pour la tenue de cet atelier, qui selon lui, est venu à point nommé.

« UJIT a vu juste,  étant donné que nous sommes toujours dans le processus de décentralisation, et bientôt les élections régionales,  alors il était opportun que cet atelier puisse renforcer nos capacités », a conclu Joachim AGBETIM qui a souhaité que cet atelier ne soit pas un coup isolé, mais « des actions pérennes qui vont continuer toujours par renforcer nos capacités et que nous devenions des spécialistes en décentralisation »

 

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net       

Site Web : www.togo24.net   

Related posts

Ogou 2 : les travaux de construction de deux hangars, lancés par le Maire AGOUNKEY

Togo 24

Togo : Révérend Pasteur Godson Dogbéda Téyi Lawson Kpavuvu,  président de la conférence de l’église méthodiste, investi dimanche

Togo 24

Diplomatie : Faure Gnassingbé reçu à l’Elysée par Emmanuel Macron

Togo 24

Leave a Comment

Translate »