ACTUALITES ECHOS DES COMMUNES SOCIETE

Togo – Covid19 : Des directeurs généraux, centraux, Audit et Contrôle, outillés sur la gestion stratégique du crédit à Kpalimé

@Togo24 – (Kpalimé, le 24 avril 2021) – Des directeurs généraux, centraux intervenant dans le processus de crédit ainsi que des directeurs Audit et Contrôle ont entamé vendredi à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lome),  un atelier de formation de deux jours sur la gestion stratégique du crédit : approche prospective tenant compte des changements induits par l’environnement et la Covid -19,  a constaté Togo 24.

Initié par l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Togo (APSFD -TOGO), cet atelier de formation vise à renforcer les capacités des directeurs généraux dans la gestion stratégique du portefeuille de crédit et dans l’analyse et l’encadrement des responsables de production.

L’atelier permettra également à aider à l’amélioration de la rentabilité du portefeuille des SFD par une meilleure répartition du risque et une limitation des charges de provision et pertes sur le crédit,  et une maîtrise de charges opérationnelles et une amélioration significative  de la rentabilité.

Cette rencontre permettra aussi de faciliter la mise en œuvre des réformes induites par l’évolution de l’environnement notamment financier, et améliorer la rentabilité et la pérennité des Systèmes Financiers Décentralisés et d’introduire la digitalisation des opérations conformément au nouvel environnement règlementaire et à la Covid – 19.

« Cette année nous avons décidé de renforcer les capacités des principaux acteurs qui dirigent nos systèmes financiers décentralisés. Nous avons constaté ces derniers temps, un certain nombre de difficultés liées à la gestion de crédit et nous nous sommes dit, qu’après la formation sur  la gestion du portefeuille, il est bon qu’on se retrouve entre les directeurs généraux,  centraux ou leurs représentants,  pour échanger sur comment mieux renforcer leurs capacités sur la gestion stratégique du crédit, comment améliorer l’appréciation du risque et comment renforcer l’encadrement des responsables de productions », a souligné Monsieur Bassina Komi, Président de l’APSFD-TOGO.

« Et comme nous sommes dans un environnement qui change avec la crise sanitaire liée à la pandémie à Corinavirus,  il est normal qu’entre principaux acteurs, on se partage les expériences pour mieux gérer nos institutions », a-t-il précisé.

« La pandémie à Coronavirus a des répercutions économiques et financières sur nos institutions aussi. Nos institutions ont habituellement un certain nombre de règles à respecter et qui nous préparent à faire face à ces crises-là. Donc, il a fallu qu’on utilise les béquilles et les amortisseurs qui sont prévus pour pouvoir faire face à cette crise-là », a expliqué M. BASSINA.

« Cela n’a pas été facile, mais heureusement le secteur est sorti beaucoup plus résilient. Et la confiance qu’il y a dans le secteur a permis que les dépôts aient continué par croître,  ainsi que les crédits aussi. C’est vrai que les clients ont quelques difficultés, mais la disponibilité des institutions à accompagner les clients,  à les écouter, ont fait que ces derniers sont satisfaits », a-t-il ajouté.

« Les participants devront au sortie de cet atelier, être capables d’acquérir des nouveaux outils qui vont nous aider à mieux apprécier les risques, à mieux encadrer le personnel qui s’occupe de l’octroi de crédit pour que nous puissions mieux satisfaire les clients et qu’à la fin, nos institutions deviennent beaucoup plus forte », a indiqué Président de l’APSFD-TOGO.

La formation est animée par Dr AMOUSSOU Richard, Directeur général du Cabinet ACR TOGO.

« Dans les institutions de microfinance, les impayés grimpent, la rentabilité est en train de se limer par les charges de provision et pertes sur créance qu’elles enregistrent. Les méthodes traditionnelles de gestion de crédit utilisées par ces institutions de microfinance semblent être essoufflées. Et donc, il va falloir apporter un certain nombre de réformes et d’innovations pour pouvoir renforcer leur exploitations », a-t-il indiqué.

« C’est un certain nombre d’outils nouveaux que nous avons capitalisés, un certain nombre de bonnes et mauvaises pratiques que nous partageons avec les institutions pour qu’elles sachent ce qu’il faut désormais continuer de pratiquer, ce qu’il faut abandonner, quelles sont les innovations et réformes à apporter à leur politique pratique  et procédure », a martelé le formateur.

« Au sortir de cet atelier, nous serons doté de nouveaux outils pour mieux gérer nos portefeuilles de crédit pour l’assainir, afin que le crédit et l’institution se portent bien », a dit Madame KODZODE Mawuena, Directrice à PADES Microfinance (participante).

La formation porte sur des modules entre autres ‘’Comment optimiser les performances du portefeuille et de la clientèle’’,  ‘’la digitalisation’’,  ‘’l’état des lieux des pratiques des institutions de microfinances’’.

 

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net   

Related posts

Kloto 2 : des leaders d’opinion, des jeunes et des femmes de la commune outillés à la citoyenneté et le civisme.

Togo 24

Togo – 1er anniversaire du quinquennat 2020-2025 de Faure Gnassingbé : Yawa Djigbodi Tsègan a assisté à la messe d’action de grâce dimanche

Togo 24

Bénin: l’ex-première dame Rosine Soglo, décédée

Togo 24

Leave a Comment

Translate »