ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES POLITIQUE SOCIETE

Académie Politique – intégration Ouest africaine face à l’épreuve  des crises : des jeunes des partis politiques et de la société civile en conclave à Kpalimé

©Togo24 – (Kpalimé, le 28 avril 2021) – Des jeunes des partis politiques parlementaires comme non parlementaire, de la mouvance comme de l’opposition ainsi que ceux des organisations de la société civile partenaires de la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, et quelques boursiers ont entamé le 28 avril 2021 à Kpalimé (environ 120 klm au Nord de Lome), un conclave de trois jours, en vue de réfléchir, de discuter et d’échanger sur les enjeux,  les défis, les impacts et des perspectives  de l’intégration ouest africaine face à l’épreuve des crises,  a constaté un journaliste de Togo 24.

Initié par la Fondation Konrad Adenauer Stiftung, ce conclave s’inscrit dans le cadre du Programme Dialogue Politique en Afrique de l’ouest, qui vise à promouvoir le dialogue entre les différents acteurs politiques, la Société civile, les parlementaires, les non parlementaires.

Il a pour objectif de présenter et de discuter l’état des lieux de la crise du Coronavirus (Covi-19) dans l’espace CEDEAO à 20 jeunes engagés en politique durant trois jours.

Cet atelier permettra aux participants à prendre connaissance et de discuter des impacts de la crise du Covid-19 sur les activités humaines (physique,  économique,  commerciale,  sociale et sécuritaire) dans l’espace CEDEAO et au Bénin en particulier et de  donner aux jeunes engagés dans l’action publique,  l »opportunité d’échanger entre eux et avec des experts nationaux et internationaux, des défis à relever par les Etats de la CEDEAO face à cette crise.

Cette rencontre vise également à présenter aux participants et de discuter les mesures et dispositions prises par les gouvernants et autres leaders communautaires traditionnels locaux,  dans le cadre de cette crise. Il s’agit aussi de renforcer pendant trois jours,  la culture politique et le dialogue de 20 jeunes engagés en oolitique sur les différentes crises dans l’espace CEDEAO.

Le Secrétaire général de la Commune de Kloto 1, Dogo Tchala, a indiqué sue le Togo a joué un rôle important dans l’espace CEDEAO en matière d’enracinement de la démocratie, avant de saluer cette initiative du Bureau Régional de la Fondation Konrad Adenauer Stiftung.

‘’C’est avec une grande satisfaction que nous accueillons cette initiative de l’académie Politique de la Fondation Konrad Adenauer, » a pour sa part souligné le Secrétaire général de la préfecture de Kloto Sogoyou Békéyi, avant d’exhorter les participants à saisir l’occasion de cette rencontre pour échanger avec ces imminentes personnes ressources, pour s’informer et renforcer leurs connaissances sur les problématiques de l’intégration ouest africaine face à l’épreuve des crises, en vue de les partager en retour, avec les responsables et les autres jeunes des structures, pour des décisions et actions d’intérêt général.

Le Chargé du Programme Dialogue Politique en Afrique de l’Ouest Monsieur Théodore GOLLI, a de son côté, réitéré l’engagement et la disponibilité de la Fondation Konrad Adenauer pour accompagner les jeunes leaders à renforcer leurs capacités pour qu’on puisse avancer dans la sous-région et faire avancer les différents Etats.

 »Car le développement s’impose à nous’’, a-t-il souligné.

‘’L’intérêt pour nous de réaliser cette activité, c’est que les Etats de l’Afrique de l’Ouest sont des jeunes Etats. C’est vrai que le Togo a célébré mardi son 61ème anniversaire de son indépendance,  mais 61 ans dans la vie d’un Etat, c’est un jeune État’’, a-t-il précisé.

‘’Donc, l’objectif pour nous, c’est de faire la promotion de la démocratie. Parce que nos Etats ont besoin d’avancer sur le plan démocratique. Et aussi, cette démocratie pourra amener tous les différents acteurs que sont les partis politiques, à comprendre que l’objectif de tous, c’est d’aboutir au pouvoir, mais l’intérêt supérieur,  c’est le bien être de la nation’’, a ajouté M. GOLLI.

‘’Ils ont besoin de discuter, de dialoguer et de s’entendre sur l’essentiel  qui est l’avenir des nations. Pour le cas du Togo, c’est le Togo. Ces jeunes acteurs politiques, doivent comprendre qu’ils peuvent s’assoir et dialoguer. Car en réalité, ce sont les idéologies politiques qui les séparent. Mais,  en réalité,  c’est qu’ils ont la même ambition, le développement du Togo’’, a –t-il expliqué.

‘’Le monde évolue et est un village planétaire. Le monde étant un village planétaire, le Togo seul ne peut pas évoluer. Nous avons besoin de fédérer nos efforts, et d’intégration. Nous sous sommes rendus qu’aujourd’hui,  l’Union Européenne est plus fort, parce qu’ils sont au sein de l’Union européenne, Pourquoi ne pas faire la promotion de l’intégration, pour que l’Afrique de l’ouest aussi soit forte. C’est pourquoi nous parlons de l’intégration.’’, a recommandé M. GOLLI.

Il a fait savoir que, face à la crise du Covid-19, des pays sont allés en rang dispersés et c’est ce qui a fragilité véritablement le système d’intégration.

‘’Aujourd’hui, il est important qu’on réfléchisse face à ces différentes crises. C’est vrai qu’il y a la pandémie,  mais il y a d’autres crises qui sont en Afrique de l’ouest et qui amènent les Etats et les peuples à se renfermer sur eux même. Il y a la crise économique, des terroristes etc qui qu’aujourd’hui, on voit peut être, celui qui vient d’un autre pays, comme celui qui vient prendre les ressources, et souvent ca créer des tensions’’, a-t-il dit.

‘’Quel doit être la réaction des jeunes élites, politiques,  intellectuels et de la Société Civile face à cette crise-là? C’est du travail en synergie pour que l’intégration en Afrique puisse être une réalité et une effectivité. Parce que sans intégration, nos Etats ne peuvent pas être viables à long terme’’, a martelé le Chargé du Programme Dialogue Politique en Afrique de l’Ouest.

Il a lancé un message pour tous les acteurs de la politique togolaise : ‘’c’est le Togo avant tout’’.

‘’L’objectif poursuivi par ces acteurs politiques, c’est un Togo où il fait mieux vivre, un Togo développé qui répond aux besoins de ses populations. Ils n’ont pas les mêmes manières pour parvenir, les mêmes conceptions de cela et je pense que c’est de préserver l’intérêt supérieur de la nation. Rien n’est plus précieux que la paix’’, a souligné M. GOLLI.

‘’Être opposant, être de partis politiques différents, ne veux pas dire que nous sommes des ennemis. Nous sommes des adversaires qui n’ont pas la même vision,  mais qui pourront travailler ensemble pour amener le Togo à être  un pays de développement pour le bien être de la population’’, a-t-il conclu.

Pendant trois jours, les participants vont suivre des communications entre autres  relatives à la crise sanitaire de la Civid-19 et son impact sur l’économie des Etats membres de la CEDEAO et au Togo en particulier: état des lieux,  défis, et perspectives, la crise sanitaire de la Covid-19 face à la libre circulation des personnes et des biens: quels sont les défis à relever par les Etats membres et les institutions de la CEDEAO?

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net       

Site Web : www.togo24.net 

 

 

Related posts

Au mali, le HCIM plaide pour la paix avec les Jihadistes

Togo 24

Kloto – Projet EPNV-JS : WANEP-TOGO et les médiateurs locaux en ateliers-bilan à Kpalimé

Togo 24

Conférence internationale sur la Libye le 12 novembre en France

Togo 24

Leave a Comment

Translate »