ACTUALITES ECHOS DES COMMUNES SOCIETE

Kloto 1 : le Projet « Santé de reproduction et la procréation responsable pour la capture de dividende démographique au Togo,  présenté à la Société civile et aux institutions de Kloto à Kpalimé

©Togo24 – (Kpalimé,  le 11 mai 2021) –  L’ONG Office de Développement et des Œuvres Sociales (ODOS),  a organisé le 11 mai 2021 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), une journée de sensibilisation de prise de contact et d’identification des groupes cibles et parties prenantes impliqués dans la mise en œuvre de son projet intitulé « Santé de reproduction et la procréation responsable pour la capture de dividende démographique au Togo’’,  a constaté un journaliste de Togo 24.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du démarrage des activités dudit projet,  initié et piloté par ODOS. Elle a permis d’identifier les groupes cibles et les parties prenantes impliqués dans la mise en oeuvre dudit projet.

Cette rencontre a également permis à l’ONG ODOS, de présenter aux participants, la philosophie du projet et de recueillir leurs opinions, avis et considérations pour une meilleure prise en compte dans l’implémentation du projet.

Cette activité a aussi permis de définir l’organisation de travail entre la Coordination de ODOS et les groupes cibles ainsi que les cahiers de charge des différentes parties prenantes du projet.

Selon le Coordonnateur National de ODOS,  Roger GOEH-AKUE, ODOS, est une émanation de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo  pour une réponse efficace des besoins en développement social des populations togolaises.

Après avoir retracé l’historique de ODOS,  il a relevé le rôle que l’ONG joue au côté du gouvernement pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations, dans le domaine de la santé, de l’éducation, des droits humains,  social, environnement,  etc et contribuer à  la mise en œuvre du l’Axe 3 du Plan National de Développement.

Il a également présenté aux différentes parties prenantes du projet,  les nouveaux  défis qu’ODOS va relever en matière de développement social pendant les trois prochaines années à venir.

’Pour la santé de reproduction, il s’agit de permettre à la femme d’être dans toutes ses capacités physiques,  sociales,  et économiques, avant de donner naissance dans de bonne condition. La femme doit toujours se sentir en bonne santé sur tous les plans pour pouvoir prendre soin de son enfant,  afin de permettre un développement de ce dernier », a souligné Roger GOEH-AKUE.

‘’Pour ce qui concerne la procréation responsable, nous voulons éveiller la conscience des uns et des autres,  sur le fait que procréer ne suffit pas.  Mais avant de procréer,  il faut avoir la capacité mentale, économique et sociale et financière et être responsable du développement de l’enfant. La procréation responsable demande à ce qu’on procréer,  par rapport à sa capacité’’, a-t-il précisé.

’Les responsables religieux sont ciblés afin de pouvoir faire comprendre l’écriture à leurs fidèles, pour ne pas les emmener à faire beaucoup d’enfants et à ne pas pouvoir les supporter. Pour la procréation responsable, c’est la planification des naissances. Donc ATBEF, nous aidera à communiquer,  et à encourager les femmes à pratiquer les méthodes contraceptives. La tradition, et la religion animiste sont des religions ouvertes à la procréation. Donc il faut qu’ils aient un langage nécessaire pour amener leurs fidèles  à comprendre l’importance de la  planification et de la limitation des naissances’’, a expliqué M. GOEH-AKUE.

Le Directeur régional des Plateaux de l’Action sociale,  de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Dodji Kokouvi AHE,  a pour sa part,  salué cette initiative de ODOS puis réitéré sa disponibilité et son soutien à accompagner ODIS pour la réussite de ce projet.

Il a indiqué qu’à travers cette activité, ODOS entend jouer sa partition au côté du ministère de l’action sociale, à travers ces différents projets, dont la promotion de l’égalité,  genre et de l’autonomisation des femmes.

Le Secrétaire général de la préfecture de Kloto Sogoyou Békéyi, a de son côté aussi, félicité ODOS pour l’initiative de ce projet,  qui selon lui va ‘’contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires de la mère procréatrice, en la préservant de tout danger et à promouvoir un développement harmonieux des populations togolaise, à travers le respect des droits de la femme et du relèvement de son statut’’.

Plusieurs activités notamment des activités de de communication,  de sensibilisation pour le changement de comportement sont inscrites dans l’agenda de ce projet.

Les participants ont suivi des présentations sur des modules lies à la sociologie, aux mobiles de la procréation,  à la  philosophie d’un enfant,  les droits des enfants,  le planing familial,  etc.

 

 

La rédaction

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net        

Site Web : www.togo24.net

Related posts

Cameroun : mort d’un archevêque, figure de la paix en zone anglophone

Togo 24

Togo : l’Antenne régionale Maritime de l’Anadeb a présenté le bilan de ses activités du premier semestre 2021 à Tsévié

Togo 24

Togo – média : Des perturbations techniques sur la plateforme www.togo24.net à compter de mardi 

Togo 24

1 comment

APATI Lolonyo 12 mai 2021 at 12h33

Moi je continu par feliciter KLOTO1 parmi tents d autres et surtout le maire DOGBATSE,apres sa visite de l Ambassadeur Americain et ONG (ODOS) qui vient à l appui de ATBEF .Proceer il faut etre en mesure de les prendre en charge sinon pour demander d aide à cette femme Malienne qui vient de mettre au monde pour une premiere fois 9 enfants
Cela est tout à fait normale à L AVE un bilan de 2020 avant la reprise de 2021 suivi d une formation.
LAC:le CDE m echappe

Reply

Leave a Comment

Translate »