ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES GOUVERNEMENT INTERNATIONAL SOCIETE

Togo : La contribution des Organisations Syndicales face à l’employabilité des jeunes dans le contexte post Covid-19, au centre de la 2ème édition de l’Académie Syndicale des Jeunes à Kpalimé

©Togo24 – (Kpalimé, le 18 août 2021) – Les travaux de la 2ème édition de l’Académie Syndicale des Jeunes du Togo ont démarré le mercredi 18 août 2021 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), sous le thème : « L’emploi des jeunes dans un contexte post Covid-19 au Togo : rôle et responsabilité des Organisations Syndicales », a constaté un journaliste de Togo24.

Cette académie syndicale regroupe une trentaine de responsables des comités des jeunes travailleurs des 07 Organisations syndicales du Togo élargie aux membres du Réseau Syndical National des Jeunes du Togo (RESYNAJE-TOGO).

Initiée par le Réseau Syndical National des Jeunes du Togo (RESYNAJE-TOGO), l’édition 2021 de l’académie syndicale a bénéficié de l’appui technique et financier de la Fondation Friedrich Ebert Stftung et de CSI-AFRIQUE.

Elle vise à promouvoir l’emploi décent pour les jeunes en vue de garantir une reprise résiliente des activités post-Covid.

Il s’agit de façon spécifique de former et informer 28 jeunes sur les opportunités d’emploi et d’auto emploi des jeunes, d’identifier les stratégies qui peuvent générer de nouveaux emplois décents et d’élaborer ou adopter les pistes pour une meilleure résilience des jeunes dans le contexte post  Covid.

Il est question aussi de renforcer les compétences des jeunes dans la négociation collective (le dialogue social sur fond de la Covid-19), et d’entrainer les participants à prendre aisément la parole en public.

En somme, il est attendu des organisations syndicales une implication active et déterminante sur la problématique de l’employabilité des jeunes et de la sécurité du marché de travail au Togo. L’Académie syndicale de 2021, la deuxième édition, se veut une réponse à cette préoccupation transversale.

L’Académie Syndicale des Jeunes du Togo selon KERA Hodabalo, Président du Réseau Syndical National des Jeunes du Togo, est ‘’une formation des jeunes syndicalistes qui se sont retrouvés en réseaux au niveau national, qui a pour but de renforcer les capacités de ces derniers sur des thématiques aussi syndicale que sur des thématiques liées aux socio-politiques’’.

‘’Nous sommes partis du contexte selon lequel, les conséquences de la pandémie à Coronavirus Covid-19 ont été douloureuses avec des pertes d’emplois aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur informel. Alors, qu’est-ce qu’il faire pour créer une stratégie alternative qui va être capable de générer de nouveaux emplois pour ces jeunes qui ont perdu leurs emplois sous le coup de cette pandémie?’’, a-t-il déclaré.

‘’C’est partant de là, que l’idée nous est venue que, l’emploi des jeunes dans le contexte Covid-19, quel est le rôle exact des organisations syndicales que nous sommes et quelle est notre responsabilité ?’’, a-t-il expliqué.

 

KERA Hodabalo, Président du Réseau Syndical National des Jeunes du Togo
KERA Hodabalo, Président du Réseau Syndical National des Jeunes du Togo

‘’Donc, il faut commencer par informer et former les jeunes qui ont perdu leurs emplois sur les opportunités d’emplois que nous avons au Togo et qui peuvent leur permettre de reconstruire leur position par rapport à la situation actuelle et créer des emplois adaptés à la situation actuelle’’, a ajouté M. KERA.

‘’Donc, nous attendons qu’à la fin de ce séminaire, que les jeunes soient outillés, informés et formés sur les opportunités d’emplois et d’auto-emplois. Parce que, il ne s’agira pas d’attendre que quelqu’un crée son emploi et d’aller se faire recruter, mais il s’agira de créer son propre emploi’’, a précisé le président de RESYNAJE-TOGO.

‘’Il y a aussi une question qui nous importe. Il s’agit de renforcer les capacités de ces jeunes-là sur les techniques de prise de parole en public, sur les techniques de négociation collective et le dialogue social. Parce que, à la fin de la formation, nous allons produire un document de position et avec ce document de position il y aura du travail à faire. S’il faut aller négocier auprès de l’autorité publique pour avoir les opportunités d’emplois, il faut que la personne qui va aller négocier soit en mesure de tenir devant cette autorité publique-là’’, a souligné M. KERA.

Pour Dr IRIS Nothofer, Représentante Résidente de la Fondation Friedrich Ebert Stftung au Bénin, le renforcement du mouvement syndical et la représentation des travailleurs et travailleuses est vraiment au cœur des actions de la Fondation.

Dr IRIS Nothofer, Représentante Résidente de la Fondation Friedrich Ebert Stftung au Bénin
Dr IRIS Nothofer, Représentante Résidente de la Fondation Friedrich Ebert Stftung au Bénin

‘’Et dans le cadre de notre travail, notre but principal est de renforcer le processus  de la démocratisation interne des syndicats et de consolider leurs capacités d’intervention, l’intégration des jeunes et des femmes’’, a-t-elle souligné.

‘’Pour nous, les jeunes leaders syndicaux doivent jouer un rôle actif dans l’organisation de leur structure syndicale et  aussi dans le dialogue social. Et c’est pourquoi nous soutenons et accompagnons l’organisation de cette activité’’, s’est justifiée Dr IRIS.

La formation est animée par le Consultant DOSSOU Siméon Tundé (Expert Syndical au Bénin, Secrétaire régional adjoint pour l’Afrique de l’Union Internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, l’Hôtellerie-Restauration, Tabac et Connexe).

Consultant DOSSOU Siméon Tundé (Expert Syndical au Bénin, Secrétaire régional adjoint pour l’Afrique de l’Union Internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, l’Hôtellerie-Restauration, Tabac et Connexe).
Consultant DOSSOU Siméon Tundé (Expert Syndical au Bénin, Secrétaire régional adjoint pour l’Afrique de l’Union Internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, l’Hôtellerie-Restauration, Tabac et Connexe).

Des panels, des communications suivies de débats, des training ainsi que des travaux en groupe suivi de restitutions et l’adoption du papier de position vont meubler cette rencontre de quatre jours.

Le Panel 1 porte sur l’emploi des jeunes au Togo et comprend trois thèmes : le 1er, le Cadre institutionnel et programmatique de la promotion de l’emploi des jeunes au Togo (grands axes du PND) qui sera développé par Joseph ANALA, (Directeur de l’emploi des jeunes) et le 2ème,  Regards critiques : pertinence et cohérence des politiques publiques et programmes nationaux d’emploi des jeunes, qui sera développé par Dr. Rodrigue M. TCHANGAYE, Enseignant-Chercheur et le 3ème : Emploi des jeunes au Togo: Quid de l’entreprenariat Professeur COUCHORO Mawuli, (Enseignant Chercheur à l’Université de Lomé).

 

Le Panel 2 porte sur les grands enjeux du marché de travail au Togo et les perspectives et comprend deux thèmes: le 1er, l’emploi et l’employabilité des jeunes au Togo : Contenu, enjeux et portées qui sera développé par Joel Anani HOUNKANLI, (Directeur des Operations FAIEJ) et le 2ème, l’économie informelle au Togo et l’employabilité des jeunes : que pouvons-nous en retenir ? présenté par Professeur COUCHORO Mawuli, (Enseignant Chercheur à l’Université de Lomé).

Le training 1 : Les techniques d’exploitation rapide des documents de travail sera fait par Madame Ghislaine SAÏZONOU BRHOOM de CSI-Afrique et le training 2 : Les techniques de préparation et de conduite d’une réunion syndicale par AGBO François Komlanvi, (Consultant Indépendant).

 

Un World café sur les stratégies syndicales en faveur de la promotion de l’emploi des jeunes (rôle et responsabilité des organisations syndicales), une case pédagogique sur l’employabilité des jeunes au Togo (exploitation de documents de travail) et une simulation d’une réunion avec le gouvernement seront également au menu des travaux.

Soulignons que le RESYNAJE-TOGO, un réseau des comités de jeunes syndicalistes du Togo a été mis en place en décembre 2020 grâce à l’appui de la Fondation Friedrich Ebert Stftung (FES-Bénin) et de la CSI-Afrique.

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info: +228 90808989 / 99313108

E-mail : info@togo24.net 

Site Web : www.togo24.net

 

 

Related posts

Scandale Pegasus : Alger porte plainte contre reporters sans frontières

Togo 24

Tchaoudjo 3 : « Aujourd’hui j’arrive à subvenir aux besoins de ma famille grâce au projet EJV piloté par l’Anadeb »  OURO SAMA Song’haï

Togo 24

Suspension de Acted au Nigeria : aucun personnel « ne porte d’armes »

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo Basile 18 août 2021 at 22h23

Nous souhaitons bon travail au président KERA Hodabalo des 28 jeunes qui doivent prendre sérieusement le syndicat des jeunes d emploi surtout avec ISIRI et DOSSOU d autres syndicats qui leurs viennent en aide pour multiplier le nombre d emploie pour le PND première formation faite 2020 donnera une valeur de plus de capacité Nous attention nns d eux de ce jour le 18/08/2021 un résultat positif.
Félicitations aux dirigeants Ivoirien de prendre rapidement lu lutte contre cette maladie EBOLA.
Lac.1 CDE que votre formation pour la gestion du lac Mono.
Que les Béninois disant opposants laissent la population en paix .Le Président Béninois gère de sa façon normale que les grandes puissances envie.Il le reste qu à voir ces détenus politiques.
Encore qu’elle pénurie d’essence à KPALIME vérifions la situation soit régularisée

Reply

Leave a Comment

Translate »