ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES SOCIETE

Togo  : des techniciens supérieurs en ophtalmologie outillés sur la rétinopathie diabétique à Kpalimé

©Togo24 – (Kpalimé, le 21 septembre 2021) –  Des techniciens supérieurs en ophtalmologie de l’Etat et des structures de santé confessionnelles venus des régions sanitaires des Savanes, de la Kara, Centrale, des Plateaux et de la Maritime ont entamé le mardi 21 septembre 2021 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), un atelier de formation de deux jours sur la rétinopathie diabétique, a constaté un journaliste de Togo 24.

Cette formation se déroule dans le strict respect des mesures barrières et des décisions prises par le gouvernement, pour lutter contre la propagation de la pandémie à Coronavirus (Covid-19), notamment le port obligatoire de cache-nez ou de bavette, la distanciation sociale, le lavage des mains avec du gel hydroalcoolique.

L’accès à la salle de conférence s’est fait sur présentation d’un passeport vaccinal ou de la carte vaccinale contre le Covid-19, une condition strictement respectée par les participants.

Initiée par l’Association CERS – D. BASE, cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet WDF 19 – 1718 intitulé ‘’Lutter contre le diabète et ses complications au Togo’’, subventionné par la Fondation Mondiale du Diabète (WDF), pour une durée de 3 ans.

Ce projet s’aligne sur l’axe stratégique 4 du PNDS (2017-2022) qui est le ‘’renforcement de lutte contre les maladies non transmissibles et promotion de la santé’’ et est la suite du projet WDF 14 – 917 dénommé ‘’Amélioration de la prise en charge de diabète à  travers la décentralisation des soins’’ : projet réalisé de 2015 à 2018 et qui a couvert les régions des Plateaux, Centrale, et de la Kara.

Le Projet WDF 19 – 1718 permettra donc de poursuivre la lutte contre le diabète et ses complications dans les 3 premières régions bénéficiaires en plus de la région des Savanes.

Cette lutte se fera d’abord à travers le renforcement des capacités des professionnels de la santé et des organisations de la société civile (OSC), militant sur le diabète et les autres maladies non transmissibles avant les activités de sensibilisation sur le terrain.

Ce projet vise de façon générale, à améliorer la prise en charge du diabète et de ses complications au Togo.

Il s’agit spécifiquement de renforcer le système de santé et assurer l’accès aux soins du DT2 et la prise en charge des complications (le pied et la rétinopathie diabétique) à travers des ateliers de formations des professionnels de la santé.

Cet atelier de formation vise à renforcer les compétences des professionnels de la santé des yeux du patient diabétique et sur la prise en charge de la rétinopathie diabétique.

De façon spécifique, il permettra aux participants de connaitre la rétinopathie diabétique et les différents mécanismes qui concourent à sa surveillance, de la prendre en charge et de faire l’éducation thérapeutique pour la prévenir.

‘’Depuis quelques années, la prévalence du diabète dans le monde et en particulier au Togo, prend de l’ampleur et devient plus en  plus inquiétante. Et dans cette optique la division de lutte contre les maladies non transmissibles depuis trois, a commencé par mener des actions pour conscientiser les populations sur la lutte contre les complications, et la prévention primaire, secondaire et tertiaire de la maladie diabétique’’, a souligné Dr KOKOU Séwa, Directeur préfectoral de santé de Kloto à l’ouverture des travaux.

Il a indiqué que la présente formation s’inscrit dans cette optique de prévention et de prise en charge des patients qui souffrent du diabète pour leur dit-il ‘’donner une meilleur vie’’.

‘’Depuis quelques années, la prévalence du diabète prend de l’ampleur et quand on sait que dans le diabète il y a aussi les manifestations oculaires, ou les complications rétiniennes liées au diabète, et surtout avec la durée de l’évolution de la maladie, on assistera à ce qu’on appelle la rétinopathie diabétique’’, a pour sa part précisé le formateur Dr DZIDZINYO Kossi Brice (Ophtalmologiste au CHU-SO, Enseignant à l’Université de Lomé).

‘’Ceci amène à outiller les acteurs de la santé oculaire pour qu’ils fassent un bon dépistage dès le  départ et qu’ils soient bien outillés pour la prise en charge’’, a-t-il expliqué.

‘’Au cours de cet atelier, nous ferons un rappel de l’ampleur de l’épidémiologie de la rétinopathie diabétique, faire un rappel de comment reconnaitre la maladie pour que les patient soient dépistés tôt et que la prise en charge effective soit faite assez rapidement pour ne pas assister donc aux complications’’, a jouté Dr DZIDZINYO.

‘’Nous, Association CERS – D. BASE, une association spécialisée dans la lutte contre les maladies non transmissibles, notamment le diabète. Nous avons constaté sur le terrain que le diabète développe des complications et l’une d’entre elles, est la perte de vue si le patient diabétique n’a pas été pris en charge le plus tôt et vite possible’’, a de côté relevé Nimon Bezewe Augustin, Chef Projet  WDF 19 – 1718 et Secrétaire Exécutif de l’Association CERS – D. BASE

‘’Raison pour laquelle nous organisons cet atelier pour renforcer les capacités des techniciens supérieurs en ophtalmologie pour que, lorsqu’ils font des consultations, ils puissent détecter les signes de la rétinopathie diabétique et inverser le système pour que patient diabétique ne perde pas complètement la vue’’, a-t-il expliqué.

‘’Au sortir de cet atelier, nous espérons que les participants puissent avoir des outils nécessaires, la connaissance, pour que, s’ils croisent des cas de rétinopathie diabétique, les problèmes d’yeux chez un patient qui est déjà diabétique, qu’ils puissent l’aider rapidement pour qu’on puisse trouver des solutions et que ce patient-là ne perde pas la vue. Si non, si rien n’est fait, nous allons remarquer que juste après un temps, le patient va commencer par avoir la vue floue et du jour au lendemain, il cesse de voir’’, a-t-il précisé.

Mardi, les participants ont suivi 5 présentations qui portent sur des modules tels que ‘’Enjeux-épidémiologie du diabète dans le monde’’, ‘’Diabète : complication chronique’’, ‘’Initiation et intensification de l’insulinothérapie’’, ‘’Rétinopathie diabétique : épidémiologie’’, et ‘’Rétinopathie diabétique : pathogénie’’.

Mercredi, les participants planchent  sur des modules tels que : ‘’Rétinopathie diabétique : classification’’, ‘’ ’Rétinopathie diabétique : signes’’, ‘’ ’Rétinopathie diabétique : traitement’’.

 

La rédaction

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info: +228 90808989 / 99313108

E-mail : info@togo24.net 

Site Web : www.togo24.net

 

 

 

Related posts

Kloto 1 – Affaire de cadavres de poissons fumés et vendus dans les marchés de Kpalimé : Le Maire Winny Dogbatsè passe au contrôle.

Togo 24

Togo : Le Premier Ministre remet des infrastructures complémentaires au port de pêche et visite des ouvrages de protection côtière

Togo 24

Covid – 19 – Tarifs uniques pour le test de dépistage pour les voyageurs par voie aérienne et terrestre : le MMLK appelle tous les 8 pays membres de l’Uémoa à officialiser la décision de l’Uemoa

Togo 24

Leave a Comment

Translate »