ACTUALITES AFRIQUE INTERNATIONAL

Au sommet Afrique-France, Macron interpellé par la jeunesse africaine

 

©Togo24 – (Lomé, le 8 octobre 2021) – Venus de tout le continent, de jeunes Africains ont exprimé sans fard vendredi leurs attentes et frustrations sur la démocratie et la relation avec la France, interpellant directement le président Emmanuel Macron lors d’un sommet inédit à Montpellier (Sud) qui privilégiait la parole de la société civile.

Arrivé en fin de matinée, Emmanuel Macron, hôte et unique président de ce sommet sans chefs d’Etat, est passé de table ronde en table ronde, avant une plénière prévue dans l’après-midi. Sur le stand consacré aux restitutions d’œuvres pillées, le chef de l’Etat a annoncé que la France redonnerait fin octobre au Bénin 26 œuvres d’art provenant du « Trésor de Béhanzin », pillé au palais d’Abomey en 1892 pendant les guerres coloniales.

Il respecte ainsi un engagement pris en novembre 2018, dans le cadre de cette « nouvelle relation » que la France entend nouer avec le continent et dont les restitutions constituent un des points saillants.

Lors de sa déambulation, le président a été interpellé à plusieurs reprises. « Je n’en peux plus de voir la jeunesse africaine mourir dans la mer » Méditerranée pour gagner l’Europe, lui a lancé une femme.

Un jeune Guinéen l’a ensuite exhorté à « soutenir la transition guinéenne » après le putsch qui a renversé le président Alpha Condé en septembre, dont M. Macron a convenu que « le troisième mandat n’était pas opportun ».

– Attentes et frustrations –

Ce sommet Afrique-France a voulu donner la parole à la société civile et, pour la première fois depuis 1973, excluait les chefs d’Etats du continent.

Venus du Burkina Faso, du Mali, de République démocratique du Congo, du Maroc…les jeunes invités avaient beaucoup de choses à dire à la France, concernant l’héritage colonial, la politique des visas ou l’aide au développement. Dès l’ouverture du sommet, auquel ont été conviées quelque 3.000 personnes, la table ronde « Engagement citoyen et démocratie » a ainsi attiré de nombreux spectateurs et intervenants.

« Nous avons l’espoir que Montpellier soit un nouveau départ.Qu’on écoute le terrain africain, la jeunesse africaine, elle a des choses à dire au monde et à la France », a lancé Bakary Sambe, directeur du Timbuktu Institute.

Évoquant la décision récente de Paris de réduire drastiquement le nombre de visas pour les Algériens, les Marocains et les Tunisiens, Mehdi Alioua, professeur de Sciences politiques à Rabat, a déploré une « punition collective » et dénoncé la politique des visas comme un « système d’humiliation (et) de vexation », sous les applaudissements de l’assistance.

La question de la mobilité reste une préoccupation très importante de la jeunesse africaine, qui n’a pas vu se concrétiser les promesses du président Emmanuel Macron, quatre ans après son discours de Ouagadougou.

Autre sujet très abordé, l’état de la démocratie sur le continent africain, et l’« ingérence française ».

 

Source : AFP

Related posts

Togo – Covid 19 : la campagne de vaccination, élargie à d’autres cibles

Togo 24

Le Zimbabwe reçoit ses premiers vaccins de Chine

Togo 24

Golfe 2 : opération de salubrité publique sur le grand contournement à Lomé

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo Basile 8 octobre 2021 at 17h35

Je commence par croire que la France est l échecs de l Afrique précisément de l OUEST Si la CEDEAO doit être du côté du chef de l’État Togolais S.E.M.Faure Essozimna GNASSINGBÉ ils vont changer l Afrique le président MACRON pense qu avec les jeunes il peut réussir dans chefs d États je ne le pense pas il aurait commencé par les papas des jeunes et voir la faisabilité.deja la Chine fait beaucoup de choses et avec la Russie les données peuvent changer .j ai admiré hier li l idées des Togolais de cette relation avec Arabie saoudite.La France peut revoir ses relations bilatérales entre les les pays Africains et non immigration sur les côté par les jeunes.
Presque chaque année le même mot signature des deux pays Côte d’Ivoire et GHANA mais pas d effet souhaitons que pour cette fois ci cela donne un bon fruit.
Comme TCHAMBA chaque préfecture doit chercher à éviter la violence de toute forme.
Tout le monde doit remercier le chef de l’État Togolais et son gouvernement le comité de coordination pour les efforts de lutte contre la COVID-19 déjà le TOGO a eu les doses de vaccins Johnson et Johnson et avec une nouvelle commande de 400 mille dose c’est maintenant que le BÉNIN viens de la réception de 302.400 doses pour sa population.

Reply

Leave a Comment

Translate »