ACTUALITES AFRIQUE

Nigeria: 43 morts dans les attaques du début de semaine (nouveau bilan)

©Togo24 – (Lomé, le 18 novembre 2021) – Quarante-trois personnes ont été tuées par des hommes armés lors de deux attaques distinctes en début de semaine dans le nord-ouest du Nigeria, selon un nouveau bilan communiqué mercredi soir par les autorités locales.

Un précédent bilan faisait état lundi de 15 morts. Les gangs criminels, connus localement sous le nom de « bandits », mettent régulièrement à feu et à sang le centre et le nord-ouest du pays le plus peuplé d’Afrique. Les attaques se sont intensifiées au cours des derniers mois. Dans la nuit de dimanche à lundi, des dizaines d’assaillants ont pris d’assaut les communes d’Illela et de Goronyo, dans l’Etat de Sokoto.

Le gouvernement de l’Etat de Sokoto a affirmé mercredi dans un communiqué que le bilan des attaques était désormais de 43 morts.

« Ce n’est pas un nombre faible. C’est très triste. Cet incident nous touche beaucoup », a déclaré le gouverneur de Sokoto Aminu Waziri Tambuwa, cité dans le communiqué.

Depuis septembre, les forces de sécurité nigérianes mènent des offensives aériennes et terrestres sur des camps de bandits dans l’Etat voisin de Zamfara, épicentre des violences. Les bandits, fuyant les opérations militaires menées à Zamfara, ont établi des camps près de la frontière avec le Niger, notamment à Sokoto, d’où ils lancent des attaques contre les communautés.

En octobre dernier, des bandits ont ouvert le feu sur un marché à Goronyo, tuant 43 commerçants. Une attaque survenue quelques jours seulement après celle d’un autre marché, cette fois dans la commune de Sabon Birni, dans laquelle 19 personnes ont perdu la vie. Même si les gangs criminels n’ont pas de revendication idéologique à priori, les soupçons liés à l’infiltration de jihadistes en leur sein suscitent des inquiétudes croissantes.

En dehors des Etats du nord-ouest et du centre, le Nigeria lutte contre une insurrection jihadiste vieille de 12 ans dans le nord-est du pays. Lors d’une réunion lundi avec des officiers militaires, M. Tambuwal avait averti que les bandits étaient en train de « se transformer en terroristes ». Il avait notamment appelé le gouvernement nigérian à intensifier les mesures visant à enrayer la spirale de la violence.

 

Source : AFP                           

 

 

Related posts

RDC: 22 morts dans l’attaque d’un camp de déplacés en Ituri (Croix-Rouge locale)

Togo 24

Togo : Le Premier Ministre inaugure la première usine de transformation du manioc en amidon à Kamina

Togo 24

Togo – FSB: L’Anadeb et ses partenaires     font le bilan des réalisations du projet dans la région de la Kara

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo Basile 18 novembre 2021 at 12h04

Le problème de KARTOUM au nord du SOUDAN je pense que l UA doit prendre vite pour éviter beaucoup de victimes et de blessés.
Le cas du NIGERIA cela se répètes trop comme c est tout le Sahel vers exemple du TOGO alors pour instant chaque président peut faire le mieux avant la rencontre de Lomé pour une faisabilité.
Nous souhaitons bon séjour au chef de l’État Togolais S.E.M.Faure Essozimna GNASSINGBÉ à OYo que sa visite nous ramène encore des relations bilatérales

Reply

Leave a Comment

Translate »