ACTUALITES AFRIQUE PUBLI-REPORTAGES SOCIETE

Ogou1 : ANIAC-TOGO redynamise les liens entre l’autorité nationale et  les professionnels des médias.

©Togo24 – (Atakpamé, le 20 novembre 2021) – Le Togo a créé le 4 novembre 2015 par décret présidentiel, l’autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC-TOGO). Elle vise conformément à l’article XI de la convention, à promouvoir l’utilisation des produits chimiques à des fins Pacifiques pour le développement technologique et Socio économique du Togo.

Un atelier d’information, de formation et de sensibilisation sur l’importance de la convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC) au Togo s’est tenu du 18 au 19 novembre 2021 à Atakpamé (environ 165 km au Nord de Lomé, Chef-lieu de la commune de l’Ogou 1).

Cet atelier a été initié par ANIAC-TOGO et vise à mieux faire connaître l’institution aux professionnels des médias, de les informer, former et sensibiliser sur l’importance de ses dispositions.

Il vise également à créer une synergie entre l’ANIAC-TOGO et les médias en matière d’échanges d’information et les préoccupations à prendre, afin de se mettre à l’abri des effets désastreux des produits chimiques.

C’est le préfet de l’ogou Monsieur Edoh Akakpo qui a ouvert les  travaux en présence du président de l’ANIAC-TOGO, Ama HUNLEDE. Dans son mot de circonstance, il a salué les efforts de l’Autorité Nationale pour l’interdiction des armes chimiques Togo (ANIAC-TOGO) et sa destination à faciliter la mise en œuvre de la convention au plan national à travers les multiples programmés axés sur le renforcement des capacités des acteurs des médias. Il a réitéré l’engagement du gouvernement à promouvoir l’utilisation responsable des produits chimiques au Togo.

Pour M. HUNLEDE,  cette formation constitue une opportunité pour redynamiser les liens qui existent entre l’autorité et les acteurs de la communication.

Selon lui, les produits chimiques sont utilisés sur le territoire national et ceci dans plusieurs domaines à savoir : l’agriculture, la médecine, la recherche, les cosmétiques, l’industrie, le commerce, les mines et l’alimentation.

‘’Tout ceci montre que c’est l’homme qui est au centre de ces différentes utilisations de ses produits qui à des conséquences amères sur la santé humaine et l’environnement naturel et aquatique’’, a-t-il indiqué.

‘’Les médias constituent le socle ou le pilier sur lequel l’ANIAC-TOGO compte pour accomplir sa mission’’ a souligné Ama HUNLEDE.

‘’Les responsables des médias disposent des moyens et outils pour informer et sensibiliser les populations sur les risques et dangers des produits chimiques au Togo’’, a-t-il ajouté.

 

 

D’Atakpamé, Marcel AKAKPO

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

 

Related posts

Oti-Sud 2 : Des leaders communautaires de 4 cantons outillés sur leurs rôles et responsabilités, le civisme et la citoyenneté

Togo 24

Togo – EJV/AGR : Des AADB de la région centrale en réunion-bilan dans le Tchaoudjo

Togo 24

Togo/Gestion de la Covid-19 : DJ AWAL félicite Faure Gnassingbé et appelle les populations au respect des mesures barrières

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo Basile 20 novembre 2021 at 19h20

Nous saluons cette décision de 2015 par création de ANIAC-TOGO avec cette formation des journalistes sensibiler et informer la population sur le mal de ces produits chimiques sur la vie des gens et l environnement ouvert par le préfet OGOU1 et Hunlede est à saluer avec félicitations aux chef de l’État Togolais S.E.M.Faure Essozimna GNASSINGBÉ et son gouvernement démontre une fois encore comment il cherche le bien vivre d la population
KLOTO 1 vraiment nous remercions le maire DOGBATSE pour son effort envers ses administrés.regarde son déplacement au grand marché de Kpalime pour cause inutile de poisson d homme mais la confiance n exclue pas la méfiance
Au Nigeria BOKO serait mort si les Français faisaient OBAMA de OUSMANE Ben déclaré tué et jetté dans la mère.

Reply

Leave a Comment

Translate »