ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES GOUVERNEMENT INTERNATIONAL SOCIETE

Togo : la phase pilote du Projet de renforcement de la sécurité routière officiellement lancée à Kpalimé.

©Togo24 – (Kpalimé,  le 15 décembre 2021) – Le ministre togolais des transports routiers,  aériens et ferroviaire, Affoh ATCHA-DEDJI, a procédé le 14 décembre 2021 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), au lancement officiel de la phase pilote du Projet de renforcement de la sécurité routière au Togo,  a constaté un journaliste de Togo 24.

Le ministre ATCHA-DEDJI avait à ses côtés la Représentante de l’OMS au Togo Dr Fatoumata Binta Tidiane DIALLO, le secrétaire général du ministère de la sécurité  et de la protection civile, du préfet de Kloto Bertin Koku ASSAN.

Des chefs traditionnels,  des responsables des Ongs et associations intervenants dans la sécurité routière, des responsables des syndicats des conducteurs de véhicules à deux,  trois et quatre roues étaient également présents.

Ce projet a bénéficié de l’appui technique et financier de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il vise à renforcer la sécurité routière en contribuant à réduire de manière significative,  le nombre d’accidents sur la voie publique au Togo à l’horizon 2025.

Cette phase pilote permettra d’organiser un examen de permis de conduire au profit de plus de 7000 conducteurs de taxi moto à 2 et 3 roues et d’intensifier les activités de sensibilisation des usagers de la route sur le code de la route et les dangers de certains comportements.

Malgré les multiples décisions et mesures prises par le gouvernement togolais pour réduire considérablement les risques d’accidents et les taux de mortalité sur les routes togolaises,  force est de constater que les cas d’accidents et des conséquents qui en découlent continuent d’augmenter.

Le ministre togolais des transports routiers, aériens et ferroviaire, Affoh ATCHA-DEDJI
Le ministre togolais des transports routiers, aériens et ferroviaire, Affoh ATCHA-DEDJI

Selon le ministre chargé des  transports routiers,  ce constat démontre que les accidents de circulation sont un problème de sécurité publique mais également de santé publique qui interpelle l’ensemble des acteurs gouvernementaux ou non et nécessite que des actions urgentes soient prises, à travers diverses politiques publiques pour apporter des réponses plus efficaces et des solutions innovantes capables d’avoir des impacts immédiates sur la sécurité routière.

‘’Ce projet vient en complément de l’ensemble des dispositifs mis en place par les ministères sectoriels concernes dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, conformément aux orientations globales du PND et de la feuille de route gouvernementale 2025’’, a-t-il indiqué.

Il a renouvelé la gratitude du chef de l’Etat et du gouvernement togolais à l’OMS et a l’ensemble des partenaires en développement pour leur constante disponibilité à accompagner l’Etat togolais dans ses actions.

Pour Dr Fatoumata Binta Tidiane DIALLO (Représentante de l’OMS au Togo), ce projet n’est que la continuité de ka franche collaboration entre l’OMS et l’Etat togolais pour des actions synergiques qui visent à lutter efficacement contre les accidents de circulation.

la Représentante de l'OMS au Togo Dr Fatoumata Binta Tidiane DIALLO
la Représentante de l’OMS au Togo Dr Fatoumata Binta Tidiane DIALLO

 »Ceci passe nécessairement par l’élaboration d’une politique et d’une stratégie nationale de sécurité routière qui implique tous les départements ministériels, de la société civile,  la communauté et toutes les parties prenantes’’, a-t-elle souligné.

Elle a appelé tous les usagers de la route de poursuivre les efforts de lutte contre la covid-19,  en respectant les mesures barrières et surtout la vaccination mais aussi s’engager dans les actions de prévention des accidents de la route, à travers la limitation de vitesse, le respect du code de la route,  le port systématique des casques et de ceintures de sécurité et l’entretien des véhicules et engins roulants.

La Représentante de l’OMS au Togo, a réitéré l’engagement de l’OMS et de tous les partenaires techniques et financiers a accompagner le gouvernement togolais dans le renforcement de la sécurité routière et atteindre ‘es objectifs fixés,  notamment 0 décès par accident de la circulation et tolérance 0 aux accidents de la circulation.

                  

Cheick Ahmed

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

Related posts

Accident au Ghana d’un camion transportant des explosifs pour une mine: au moins 17 morts  

Togo 24

Togo : Des experts de la société HomeBiogas en visite dans les écoles à Cantines scolaires de Yoto et de Bas-mono de l’Anadeb

Togo 24

Togo : Kpatcha Gnassingbé demande à nouveau sa libération (RFI)

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo Basile 15 décembre 2021 at 16h21

Le contrôle de permis de deux, trois, qu’autres lancée officiellement ce 14/12/2021 à Kpalime en présence du préfet les maires, les chefs religieux,ONG, entreprises,les forces de sécurité,les syndicats est à saluer car les accidents avec de morts et dégâts sur nos routes sont trop nous remercions l OMS pour son soutien à ce projet.
Le président Français Emmanuel MACRON au Mali est vivement souhaitée on ne comprend plus rien.
Le conseil ministériel présidé par le chef de l’État Togolais hier avec les décrets et communication donne au peuple Togolais un grand soulagement avec la gratuité des actes de naissances et l amélioration des services administratifs.
La nouvelle forme de COVID-19 Micron au KENYA ajouté aux pays Africains doivent permettre aux gouvernements a augmenter plus de vigilance.
Algérie les deux journalistes en prison dépend de la décision judiciaire.il faut que les Togolais sachent que le cas Togolais n est pas un crime par l Etat plutôt la justice a joué son rôle

Reply

Leave a Comment

Translate »