ACTUALITES AFRIQUE INTERNATIONAL SOCIETE

Mali : le MMLK apporte son soutien aux autorités maliennes et demande à la Cédéao d’être réaliste et objective

©Togo24 – (Lomé, le 16 décembre 2021) –  Le Président du Mouvement Martin Luther King (MMLK) Pasteur Edoh KOMI, basé à Lomé au Togo, suit de très près l’évolution de la situation socio-politique qui prévaut dans la sous-région ouest africaine, notamment au Mali, qui a connu ces dernières années, des agitations et des bouleversements politiques souvent soldés par la prise du pouvoir par les militaires.

Le dernier coup d’État dans ce pays est celui du président Ibrahim Boubacar Keita (IBK), qui s’est fait en deux phases, dont celui qui a consacré à la présidence le colonel ASSIMI Goita. Suite à ce coup d’arrêt de la première phase de la transition, la CEDEAO continue de menacer et de brandir le spectre de sanction si les élections ne sont pas organisées avant la fin du mois de février 2022.

Alors que selon les observateurs,  aucune élection digne de nom ne pourrait être possible tant techniquement que financièrement d’ici la date d’indication prévue et surtout qu’une grande partie du pays vit toujours dans l’insécurité et dont les agents et les matériels électoraux ne peuvent y être déployés.

Comme les forces de la CEDEAO et celles de la France n’arrivent pas à contenir les djihadistes, le MMLK estime que ‘’la nouvelle coopération militaire des autorités maliennes avec d’autres partenaires multilatéraux notamment la Russie et la Chine permettra de sécuriser le pays à maxima et les élections seront possibles’’.

Le Mouvement Martin Luther King salue l’idée des assises nationales qui ont déjà commencé par circonscrire effectivement les maux de la société malienne en vue de faire asseoir définitivement les principes démocratiques qui ne seront plus ébranlés par les coups d’État militaires.

‘’Dans cette dynamique, le MMLK exhorte la CEDEAO à faire inscrire dans les constitutions nationales, le coup d’État contre un régime dans l’espace de la CEDEAO, comme un crime imprescriptible, une atteinte à la sûreté et une haute trahison dont les auteurs sont passibles de peine à perpétuité’’, a souligné Pasteur Edoh KOMI, Président du Mouvement Martin Luther King.

Le MMLK demande aux autorités maliennes de  donner un gage de disponibilité à publier le calendrier électoral d’ici peu pour ne pas donner  l’impression qu’elles sont venues au pouvoir pour s’y accrocher. Le MMLK apporte par ailleurs son soutien aux autorités maliennes et demande à la Cédéao d’être réaliste et objective.

 

Cheick Ahmed

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

 

Related posts

Tunisie: trois militaires morts dans le crash d’un hélicoptère

Togo 24

Togo : l’application WhatsApp remobilise les membres de l’Association Femme Leader-Femme Battante

Togo 24

La France parle de « pleine liberté » d’entrer dans l’espace aérien malien

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo Basile 16 décembre 2021 at 18h56

Si les journalistes Togolais sont en conclave à KPALIME comme soucis projet de promotion de la liberté d’expression et de marche alors cela est extrêmement grave Dans qu elle pays en Afrique on peut chaque jour insulter le chef de l’État Togolais, son gouvernement les élus à l Assemblée nationale.Avec les réformes votées à l Assemblée nationale pour droits de manifestations ne leurs suffit pas au lieu de chercher à rencontrer le ministre de la Communication ou la HAAC Mr Célestin Kokouvi AGBOGAN. Attendons voir la déclaration du Président de la ligue Togolaise des droits de l’homme LTDH pour une suite.
La rencontre visuelle lancée par la Présidente de l Assemblée nationale Madame Yawa Djigbodi TSEGAN pour la colorisation des jeunes filles est à saluer

Reply

Leave a Comment

Translate »