ACTUALITES AFRIQUE INTERNATIONAL

Situation confuse au Burkina, des militaires devant la TV nationale

©Togo24 – (Ouagadougou, le 24 janvier 2022) – La situation était confuse et tendue lundi au Burkina Faso, où des soldats ont pris position devant la télévision nationale à Ougadougou au lendemain de mutineries dans plusieurs casernes de ce pays en proie aux violences jihadistes depuis 2015

Un journaliste de l’AFP a constaté qu’une dizaine de soldats encagoulés s’étaient postés devant le siège de la Radio télévision du Burkina (RTB), mais il n’était pas établi dans un premier temps s’il s’agissait de mutins ou de militaires fidèles au pouvoir envoyés pour la sécuriser.

La mauvaise qualité des liaisons téléphoniques et la coupure de l’internet mobile depuis dimanche, ne facilitait pas la vérification des nombreuses rumeurs circulant dans la ville concernant un coup d’Etat en cours ou l’arrestation du président Roch Marc Christian Kaboré.

Des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso pour réclamer le départ des chefs de l’armée et des « moyens adaptés » à la lutte contre les jihadistes qui frappent ce pays depuis 2015.

Des tirs ont été entendus en fin de journée près de la résidence du chef de l’Etat, accusé par une grande partie de la population excédée par la violence, d’être « incapable » de contrer les groupes jihadistes.

Ces mouvements d’humeur dans les casernes du Burkina, pays qui a connu par le passé plusieurs coups d’Etat et tentatives de putsch, illustrent la fragilité du pouvoir du président Kaboré face aux violences jihadistes qui s’accroissent dans son pays et qu’il n’arrive pas à contrer.

Ils surviennent en outre dans une Afrique de l’Ouest de plus en plus déstabilisée par les jihadistes qui frappent aussi le Mali et le Niger et où des coups d’Etat se sont produits, mais également en Guinée.

Au pouvoir depuis 2015, Roch Marc Christian Kaboré a été réélu en 2020 sur la promesse de faire de la lutte anti-jihadiste sa priorité.

Plusieurs manifestations de colère ont lieu depuis des mois dans plusieurs villes du Burkina Faso, souvent interdites et dispersées par les policiers anti-émeutes.

 

Source : AFP

 

 

 

 

 

Related posts

Burkina : Onze policiers tués dans une attaque dans le nord (officiel)

Togo 24

Après dix ans d’absence, Laurent Gbagbo de retour jeudi en côte d’ivoire

Togo 24

Togo – FSB : ANADEB réceptionne sept ouvrages réalisés dans la région des Savanes.

Togo 24

Leave a Comment

Translate »