ACTUALITES AFRIQUE DIPLOMATIE INTERNATIONAL

Mali : la junte a pour seuls « partenaires » les mercenaires de Wagner (Le Drian)

©Togo24 – (Bamako, le 01 février 2022) – La junte malienne n’a pour seuls « partenaires » que les mercenaires du groupe russe Wagner, a estimé mardi le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, ajoutant que la lutte antijihadiste se poursuivrait au Sahel avec les « autres pays » de la région.

« L’isolement du Mali est tel aujourd’hui qu’il a comme seuls partenaires les mercenaires de Wagner », a lancé le ministre français des Affaires étrangères, sous un feu de questions à l’Assemblée nationale quant à un possible retrait militaire français du Mali.

Le régime de Bamako « porte en germe une perte de souveraineté » du Mali, a renchéri le Premier ministre français Jean Castex, dénonçant « une junte qui ne cesse de multiplier à la fois les provocations et l’isolement du pays lui-même ».

Les autorités maliennes ont décidé lundi d’expulser l’ambassadeur de France, ouvrant une crise ouverte avec Paris, dont l’armée est engagée depuis 2013 contre les jihadistes dans ce pays.

« Ce n’est pas un événement dû à l’illégitimité d’un gouvernement de coup d’Etat qui va nous faire enrayer notre lutte contre le terrorisme », a asséné M. Le Drian, réitérant ses propos sur le caractère « illégitime » de la junte à l’origine, selon Bamako, de l’expulsion de l’ambassadeur.

« Le combat contre le terrorisme se poursuivra au Sahel, avec l’accord des autres pays de la région et en soutien des pays du golfe de Guinée », également menacés par le jihadisme, a-t-il ajouté, ouvrant un peu plus la porte à un retrait de la force française antijihadiste Barkhane du Mali.

Face à une junte hostile, qui menace aussi de dénoncer les accords de coopération militaire bilatéraux, la France s’est donné deux semaines pour envisager son avenir au Mali avec ses partenaires européens du groupement de forces spéciales Takuba.

Le député français Jean Lassalle, candidat déclaré à la présidentielle (mouvement « Résistons »), a qualifié l’expulsion de l’ambassadeur de « camouflet diplomatique ». « Il en va de notre crédibilité sur la scène internationale », a-t-il lancé.

« Malgré le courage de nos soldats au Sahel, l’armée française a échoué », a affirmé pour sa part l’élu communiste Jean-Paul Lecoq en appelant à un retrait des Français.

« Les coups d’Etat semblent moins contestés que la présence française » au Mali, a-t-il ajouté.

« On dirait le porte-parole de la junte », lui a répondu, cinglant, Jean-Yves Le Drian, qui supervisa l’intervention militaire au Mali en 2013 lorsqu’il était ministre de la Défense.

 

Source : AFP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related posts

Tchamba 1 – Restauration du paysage forestier : les membres du CCDD outillés sur leur rôle

Togo 24

Togo : la loi de finances gestion 2022, votée.

Togo 24

Togo : La plateforme du casier judiciaire national informatisé lancée par le Premier Ministre

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo 1 février 2022 at 19h19

Nous tous nous savons que le seul partenaire du Mali est les mercenaires Russe.
Au juste que veulent ceux qui sont contre la CEDEAO s il y a encore des tirs au palais du GUINÉE BISSAU Alors Chaque paix de cette institution doit renforcer sa sécurité et par d autres analyses de cette phénomène.
Par éviter le type de problème entre Algérie et Maroc

Reply

Leave a Comment

Translate »