ACTUALITES ECHOS DE LA PRESIDENCE ECHOS DES COMMUNES GOUVERNEMENT INTERNATIONAL SOCIETE

Togo – Dossier : Que devient le Grand marché Central de Kpalimé inauguré le 10 février 2010 par Faure Gnassingbé, 12 ans après ?                        

©Togo24 – (Kpalimé, le 10 février 2022) – 10 février 2010 – 10 février 2022, il y a de cela 12 ans jour pour jour, que le Président de la République togolaise Faure Gnassingbé, a procédé à l’inauguration du Grand marché Central de Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé).

Plusieurs personnalités dont  Gibert Fossoun Hongbo (Premier ministre à l’époque) et Mme Victoire Tomégah – Dogbé, (ministre du Développement à la base à l’époque, actuel Premier ministre), étaient présentes à cette cérémonie d’inauguration, qui s’est déroulée le mercredi 10 février 2010.

Financés à hauteur de 440 millions de Fcfa par le Président de la République Faure Gnassingbé, les travaux de la construction du Grand marché Central de Kpalimé, confiés à l’architecte du projet Isaac Dosseh, ont duré 4 mois.

Tandis que la maitrise d’ouvrage a été confiée au ministère du Développement à la base.

Le marché comprenait des comptoirs de vente, des bureaux administratifs, une infirmerie, des cabines techniques pour l’éclairage et une régie son.

Que devient alors le Grand marché Central de Kpalimé inauguré le 10 février 2010 par Faure Gnassingbé, 12 ans après ?

Avant de répondre à cette question que nous allons étayer avec des arguments, nous vous informons par anticipation que, les travaux de construction, de réhabilitation et d’extension du Grand marché central de Kpalimé, sont actuellement en cours de réalisation grâce au Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD) et au Programme d’Appui aux Personnes Vulnérable (PAPV).

Le PAD est un programme conjoint de l’Etat togolais et de la République Fédérale d’Allemagne financé par la Coopération Financière Allemande (KFW), l’Etat togolais et les communes bénéficiaires, tandis que le PAPV est un programme de l’Etat togolais (Présidence).

Nous nous proposons dans un premier temps, de focaliser notre travail sur les différentes activités réalisées dans le cadre de l‘axe 1 du PAD. Le second volet de notre travail sera consacré ensuite au PAPV.

                                                 

Le Constat

Depuis l’inauguration de ce marché le mercredi 10 février 2010, par le Président de la République, force est de constater que, les commerçants et commerçantes ont refusé de regagner le joyau, parce qu’il ne répondait pas à leurs aspirations et à leurs attentes. Le Grand marché Central de Kpalimé, communément appelé le marché de Château, s’anime tous les samedis.

La mise en œuvre et l‘exécution de ce projet n’a pas été inclusive et participative. Les commerçants et commerçantes de la ville de Kpalimé n’ont pas été associés ni de près, ni de loin à ce projet. Comme le dit un adage : ‘’Tout ce que vous faites pour moi, sans moi, est contre moi’’

L’accompagnement du PAD

Cette situation a perduré du 10 février 2010 jusqu’en juillet 2018, où l’Allemagne, l’un des partenaires privilégiés qui accompagnent le Togo dans la mise en œuvre du processus de décentralisation, a financé les travaux de construction, de réhabilitation et d’extension de ce nouveau marché château de Kpalimé, à travers le Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD).

Le PAD est un programme conjoint de l’Etat togolais et de la République Fédérale d’Allemagne financé par la Coopération Financière Allemande (KFW), l’Etat togolais et les communes bénéficiaires.

La première phase du PAD a démarré en 2014 et concerne trois communes pilotes (Kpalimé, Tsévié et Sokodé). Dans sa seconde phase démarrée en 2017, cinq communes (Dapaong, Kara, Sotouboua, Atakpamé et Aného) ont été ajoutées. Au total les huit communes en sont bénéficiaires pour un financement de 20 millions d’Euros.

Le PAD est axé sur trois composantes :

Axe 1 : « la construction et la réhabilitation des infrastructures économiques et marchandes (les marchés, les gares routières, les abattoirs) »,

Axe 2 : « renforcement des capacités des cadres de l’administration sur la maitrise d’ouvrage délégué et passation des marchés publiques de la commune de Kloto1 : (Construction d’une salle polyvalente de fête et de loisir sur la Place du 30 Août) »

Axe 3 : « Mobilisation citoyenne à travers mise en place d’une Plateforme du système d’information, de suivi et évaluation par les citoyens ».

Les travaux de la construction et la réhabilitation du nouveau marché de Château, dans le cadre de la composante 1 du PAD, ont été confiés aux Entreprises CETA et MRJD Construction basées à Lomé, pour un budget global de 1,048 milliards de FCFA, y compris les avenants.

Depuis 2014, plusieurs activités ont été réalisées, notamment la réalisation de plusieurs études, l’identification les projets, le recensement des commerçants, la réalisation des études économiques, l’enclenchement du processus de sélection du consultant qui a réalisé les études techniques et architecturales.

Cette étude a permis de monter un dossier d’appel d’offre international, qui a permis de sélectionner les entreprises et cabinet de contrôle et de surveillance qui seront chargés de la réalisation des travaux de construction des travaux de construction t de réhabilitation du marché de château.

Au terme de la procédure de passation de marché, les entreprises de construction et de contrôle suivantes ont été retenues.

Pour les travaux de construction et de réhabilitation, c’est le consortium d’entreprises CETA MRFJ qui a été retenu. Ce consortium a fait une offre de réalisation des travaux de 817 millions de F.CFA alors que le contrôle et la surveillance des travaux est dirigé par le consortium de cabinets dénommés DESCO Design group EVP avec un coût de réalisation de 69 million de F.CFA.

Démarrés en juillet 2018, les travaux de construction du nouveau marché de Kpalimé devront normalement prendre fin le 31 juillet 2020, soit une durée de 2 ans.

‘’Malheureusement, la pandémie à Coronavirus a empêché les travaux d’évoluer normalement. Les travaux qui étaient prévus pour être livrés cette fin du mois de juillet ne pourront plus l’être. Il y a eu 3 à 4 mois d’inactivités sur le chantier à cause de la Covid-19’’, avait expliqué Serge ZOHOU, Expert du PAD auprès de la Commune de Kloto aux journalistes, lors d’une conférence de presse tenue ce 29 juillet 2020 à Kpalimé.

‘’Nous avons fait une actualisation des travaux et les bailleurs ont décidé de proroger les travaux de mois jusqu’à fin octobre ou début novembre pour permettre aux entreprises de pouvoir livrer les travaux’’, a-t-il souligné.

 

 

‘’La Commune de Koto1 avait aussi soumis des doléances afin que des travaux complémentaires soient faits sur le chantier. Raison pour laquelle le partenaire a ajouté un avenant’’, a ajouté M. ZOHOU.

Une autre source a pour sa part indiqué que, ‘’la pandémie à Coronavirus dont évoque l’Expert du PAD auprès de la Commune de Kloto n’est qu’un  alibi et un faux problème’’.

Selon la même source, ‘’les travaux de construction, de réhabilitation et d’extension de du nouveau marché central château de Kpalimé, ont été suspendus à peine démarrés, à cause de l’amateurisme et de l’incompétence des ouvriers et manœuvres, engagés par le consortium d’entreprises CETA MRFJ’’.

‘’Le marché a été mal attribué et aujourd’hui nous sommes devant les faits accomplis’’, regrette le responsable d’une organisation de la société civile.

Initialement prévus pour être réalisés sur une superficie de 6 Ha sur 10 disponibles, les travaux de construction, de réhabilitation et d’extension de du nouveau marché central château de Kpalimé, dans le cadre de l’axe 1 du PAD, n’ont finalement été faits que sur une superficie de 3 Ha, a confié à Togo 24, une source locale.

Le Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD) a officiellement pris fin, selon une autre source proche du dossier, il y a environ 8 mois, mais les activités à réaliser ne sont pas achevées.

La mission de l’Expert du PAD auprès de la Commune de Kloto est aussi terminée à la fin du projet. Serge ZOHOU était également aux abonnés absents, lors de la réception technique et partielle du marché aux autorités communales.

Une équipe de la rédaction de Togo 24 a constaté que le chef chantier et les ouvriers, les manouvres et les techniciens continuent par exécuter et réaliser encore des travaux sur site.

‘’21 ancien hangars du Grand marché central de Kpalimé, sont actuellement en cours de réhabilitation, malgré la fin du projet’’, constate un journaliste de Togo 24.

‘’Ces 21 hangars des anciennes installations, construis par l’architecte Isaac Dosseh, devraient être normalement réhabilités en premier depuis. Un audit doit être fait en bonne et due forme pour situer les responsabilités et s’il avérait que certains sont impliqués dans de sales besognes, ils vont répondre de leurs actes’’, martèle un opérateur économique.

Ces différents constats suscitent des inquiétudes et des interrogations.

Togo 24 a entrepris des démarches administratives pour avoir les points de vue des différents acteurs et partenaires de la composante 1 du PAD sur le sujet.

Soulignons que dans le cadre de ce PAD, le Maitre d’ouvrage est l’Administration territoriale, de la décentralisation et des coercivités locales, le Maitre d’ouvrage délégué est l’Agence d’Exécution des Travaux Urbain (AGETUR) dirigé par Lébigaza Meindou, tandis que le bénéficiaire est la commune de Kloto 1.

Pour rappel, le Programme d’Appui aux Personnes Vulnérable (PAPV) a également financé une partie des travaux de construction, de réhabilitation et d’extension du Grand marché central de Kpalimé, sur le même site, qui sont actuellement en cours de réalisation.

(Nous y reviendrons)

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90724740 // 99313108

E-mail : info@togo24.net 

Site Web : www.togo24.net 

                                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

Related posts

Coopération parlementaire : la Présidente de l’Assemblée nationale s’est entretenue avec une délégation du Groupe d’amitié France-Togo

Togo 24

Le président français arrive au Tchad pour les funérailles de Déby

Togo 24

Média : Togo 24 a 5 ans

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo 11 février 2022 at 4h59

Le problème du marché central dit château de Kpalime devient un moyen de défaillance pour cette Préfecture qui de jour au jour constitue un lieu de rendez vous national comme international pour le TOGO dont certains considèrent comme deuxième ville du pays et c’est le marché qui est est le poumon d une commune . Cependant la route du station vers le marché doit être revue même goudronnée de l autres côté il y a un grand dépotoir qu on doit éviter .En plus le chef de l État Togolais et quelques ministres doivent de nouveau aller sensibiliser pour la reprise effective des activités puisque c’est comme force qu ils ont quitté l ancien marché près du stade et après faire évaluation de la situation financière avec les entreprises et bailleurs de fonds.
L envoyé du Nigeria au Tchad et lac Tchad attendons son rapport.
Affaire de Gobi Katakou à la prise pour certaines personnes c est triste mais il n est pas le seul ces personnes devient amierdeurs compte tenu de leur état physique

Reply

Leave a Comment

Translate »