ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES SOCIETE

Togo : l’APSFD-TOGO outille les responsables Audits et Conformité des SFD sur le contrôle permanent et la conformité dans les SFD à Kpalimé  

©Togo24 – (Kpalimé, le 23 février 2022) – Une trentaine de responsables des Audits et Conformité des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) venus de toutes les régions économiques du Togo, ont entamé le mardi 22 février 2022 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), une formation de trois jours sur le contrôle permanent et la conformité dans les SFD, a constaté un journaliste de Togo 24.

Initiée par l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Togo (APSFD-TOGO), cette formation se déroule dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie à Coronavirus (Covid-19).

Cette formation est articulée autour de trois grands axes :

·       La conformité et l’arsenal juridique anti-fraude dans les SFD

Il s’agit pour les participants à travers cet axe de maitriser les exigences du nouveau cadre juridique et leurs implications pour la conformité des SFD, de connaitre les textes de base de lutte anti-blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT) ainsi que les 12 procédures pratiques pour leurs applications dans les SFD  et la conformité aux 40 + 9 recommandations du GAFI et aux standards du GIABA.

Ce volet de la formation permettra également aux participants de connaitre les textes de mise en place et du pilotage du dispositif de LCB/FT dans un SFD, de maitriser le traitement pratique des cas de fraude : soupçon de fraude et fraude avérée et de faire de partages d’expériences.

·       Contrôle de gestion et ses outils, comme pilier d’efficacité du contrôle permanent.

Sur cet axe, cette formation permettra aux participants d’appréhender la notion de contrôle de gestion et du contrôle permanent ainsi que de leur environnement, de connaitre les synergies possibles entre Contrôle de gestion et Audit interne dans les SFD, d’optimiser et de réduire les coûts dans les SFD (Cost killing) et maitriser le calcul de coût par activité ou par produit (forme simplifiée).

·       Les dispositions et mesures pour un système de gestion du risque efficace.

Cette thématique de la formation permettra aux participants de maitriser les exigences du nouveau cadre juridique pour la conformité et le contrôle permanent des SFD dans l’espace UEMOA, d’appréhender la notion interne, la protection et la sauvegarde du patrimoine des SFD, la qualité de l’information financière et l’application des instructions des divers organes en matière de gestion de risques et la collaboration entre acteurs.

Elle permettra également aux participants de maitriser les sept principes de qualité interne, les nomes cube COSO, COSO 2 et ISO 31 000 ; les 10 principes pour une gestion de risques efficace, la responsabilité des acteurs en matière de gestion de risques et conformité dans les SFD et de comprendre les points importants de la circulaire N°04-2017/CB/C relative à la gestion des risques dans les Établissements de crédits.

Pour M. Sory AKUETE, (Consultant et Formateur, Personne ressource APSFD-TOGO), cette session de formation devient presque une exigence pour le secteur des système financier décentralisé, parce que les enjeux actuels par rapport au secteur de la micro finance au Togo sont des soucis de risques, de contrôle interne et d’Audit interne, de contrôle permanent et de la maitrise des risques.

 

‘’Donc, cette formation va beaucoup plus aborder ces aspects, mais également un aspect important que les institutions ont commencé par mettre en place, notamment la conformité et le dispositif de lutte anti-blanchiment et du financement du terrorisme’’, a-t-il souligné.

Il a indiqué que ces aspects sont un peu nouveaux pour la plus part des structures remerciant à l’occasion l’APSFD-TOGO pour cette initiative.

‘’Des cours pareil sont nouveaux dans le secteur de la micro finance au Togo, mais deviennent presque indispensables. Vu l’évolution et les enjeux du secteur, on ne peut plus fonctionner comme avant. Parce que, la loi même va probablement changer très prochainement et il va falloir que les institutions s’adaptent et se renforcent par rapport à ces nouveaux enjeux du secteur’’, a-t-il expliqué.

‘’Aujourd’hui, l’un des éléments importants aussi que nous allons aborder lors des échanges, c’est les nouveaux produits que nous développons. Aujourd’hui, l’audit interne a évolué et changé, parce que le secteur à évoluer et les produits ont évolué. Les produits digitaux que tout le monde lance, sont devenus un effet de mode aujourd’hui, mais nous avons besoin que les auditeurs, les gestionnaires de risques et les contrôleurs soient suffisamment outillés, par rapport à ces nouveaux produits. Donc, l’atelier va aborder ces aspects et approfondir quelques pratiques et outils pratiques pour pouvoir contenir ces nouveaux risques qui sont créés ’’, a-t-il ajouté.

‘Nous allons aussi parler d’un aspect qui est nouveau : le contrôle permanent. Dans les structures, on a cette tendance à confondre ce contrôle permanent à l’audit interne, l’audit externe, mais nous allons reprécisé ici, les enjeux du contrôle permanent. Nous allons en outre parler aussi du contrôle de gestion et aborder un peu l’aspect du Cost Killing, pour que les services d’audit soient efficaces pour les structures’’, a précisé le formateur.

A la fin de cette formation, les participants doivent être capables de maitriser les aspects, notamment la conformité, l’audit interne, le contrôle dans son ensemble, le contrôle permanent, le contrôle de gestion, la gestion des coûts, la lutte anti-blanchissement et le financement du terrorisme et de mettre en place le dispositif de contrôle permanent, de gestion de risque et de lutte contre le blanchiment de capitaux dans leurs structures.

Quelques participants se sont prononcé et donné leurs avis sur cette formation. Pour Moise Atsu Komi Assima (Responsable de l’audit Interne de la Mutuelle AKWAABA, cette formation est venue à point nommé, parce qu’il y a des nouveaux aspects qui ont vu le jour dans le secteur des systèmes financiers décentralisés.

‘’Nous sommes très contents, car cette formation nous permettra d’anticiper sur les évènements surtout en matière de nouvelles lois et exigences du secteur. Au retour dans notre structure, nous allons mettre en place le dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme’’, a-t-il indiqué.

‘’Nous allons mettre aussi en place le dispositif de contrôle de gestion, et si nous rencontrions des difficultés, nous ferons appel à l’APSFD TOGO pour nous orienter afin de les surmonter et que nous soyons à la page avant la mise en place de nouvelles lois’’, a ajouté M. ASSIMA.

 

‘’Nous saluons cette initiative de l’APSFD-TOGO louable, parce que cette formation permettra à toutes les institutions affiliées à l’association faîtière de pouvoir se réorganiser, en ce qui concerne le dispositif de contrôle permanent à mettre en place ainsi que le dispositif de conformité, qui devient aussi une exigence de la réglementation’’, a pour sa part souligné Folly AYEBOUA, Responsable Contrôle Permanent Risques Opérationnel et Conformité à COFINA TOGO.

‘’La plupart des SFD n’ont pas ces dispositifs en leur sein. Donc, aujourd’hui la loi nous oblige à aller plus vers ce dispositif –là. Donc cette formation est venue à point nommé et vient renforcer les institutions à se préparer à adhérer à ce dispositif’’, a-t-il ajouté.

 

Mensah ASSOGBAGUE

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net 

Site Web : www.togo24.net 

 

                                                            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related posts

La 48ème Session ordinaire du CIP-UEMOA ouverte à Lomé

Togo 24

Tunisie: hausse des poursuites de tribunaux militaires contre des civils (Amnesty)

Togo 24

Togo – Cascade de Womé : le secrétaire général adjoint de l’association  Akatamanso, décédé mardi à Womè

Togo 24

Leave a Comment

Translate »