ECHOS DES COMMUNES POLITIQUE

Golfe 7 : Des militants récalcitrants de la ligne des putschistes du MPL vidés d’une salle de réunion.

©Togo24 – (Lomé, le 28 février 2022) – Une réunion tenue le mercredi 23 février 2022 à Segbé dans la commune Golfe 7, par les Putschistes du Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL) a été dispersée par des émissaires de ladite mairie suite aux instructions du ministère de l’administration.

En effet, les togolais se posent des questions aujourd’hui sur le vent qui souffle concrètement sur le Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL).

Que disent concrètement nos textes face à la situation que traverse le MPL présentement ?

Nul n’est sans savoir qu’une assemblée ordinaire tenue courant mois de janvier, a permis au Président-Fondateur dudit mouvement de reprendre les rênes de son parti politique qui entre-temps étaient tenues par les Putschistes. Œuvre contestée par ces derniers malgré les textes prouvant la légitimité et la légalité de l’acte posé par le Professeur Kossivi Pascal ADJAMAGBO.

Dans une suite de revendications, le bord des putschistes a déposé une plainte contre le sieur Kossivi Pascal ADJAMAGBO et ses représentants nationaux.

Alors que l’affaire instruite en justice suit son cours, le Camp des putschistes se permet de continuer par mener des actions de sensibilisation et autres sur le terrain comme si de rien n’était en narguant ceux qui avaient la légitimité de droit sur le parti.

C’est dans cette suite qu’ils ont été prié de vider leur lieu de réunion, le mercredi 23 février dernier alors qu’ils étaient encore en pleine séance sensibilisation par des émissaires de la mairie Golfe 7.  La majorité de ceux qui étaient à la réunion se sont sentis frustrés et trompés par les belles paroles des Putschistes.

Aujourd’hui, il urge à ce que le droit se dise rapidement et sincèrement au niveau de la justice et au sein du MPL…

Au moment où nous tournons nos plumes, le dossier suit la procédure normale; Comment se fait-il que certains se croient au-dessus de la mêlée et mènent des activités comme si de rien n’était ? Sont-ils au-dessus de la loi comme eux-mêmes aiment traiter les autres ?

En effet, comment comprendre que des responsables soi-disant d’un parti politique puisse encore continuer des activités de sensibilisation politique sur le terrain alors que les responsables de la justice auprès de laquelle vous avez introduit des dossiers sont en train d’examiner vos dossiers pour rendre des jugements qui situeront tout un chacun ?

Nombreuses questions trottent dans les méninges des togolais mais la plus importante est la suite : « Que disent concrètement les textes qui régissent les partis politiques au Togo sur le sujet » ?

(Nous y reviendrons)

 

Jean-Marc EDRON      

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net 

Site Web : www.togo24.net 

 

Related posts

Togo – Vidéos pédopornographiques : Déclaration du Gouvernement (Vidéo)

Togo 24

Kloto – PAAEDC : Validation de la méthodologie de collecte et d’analyse de données dans le cadre des études de diagnostics, les acteurs impliqués en atelier d’échange et de réflexion à Kpalimé

Togo 24

Ballet diplomatique à la présidence : des partenaires multilatéraux réaffirment au Chef de l’Etat leur totale adhésion à la PIA

Togo 24

Leave a Comment

Translate »