ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES INTERNATIONAL SOCIETE

Kloto 1 – Projet Nyonu Ahead : Aklala Batik forme 40 jeunes filles et femmes sur les AGR                              

©Togo24 – (Kpalimé, le 8 mars 2022) – Une quarantaine de jeunes filles et de femmes vulnérables de la commune de Kloto 1, ont été formées sur les activités génératrices de revenus lors d’un atelier de formation tenu le 7 mars 2022 au Centre Aklala Batik à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), a constaté un journaliste de Togo 24.

La formation a été faite en langue locale Ewe et a porté sur les techniques et les méthodes de fabrication de savon liquide, de pommade salicylique, de crème corporelle, et la conservation de tomate, des épices et de piments.

Initiée par l’Ong Aklala Batik en collaboration avec l’Ong d’appui  aux Initiatives  Locales (Ong AIL), cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Nyonu Ahead, subventionné par l’ambassade des Etats Unis au Togo à hauteur de 250. 000 dollars, soit 140 millions de FCFA.

Mis en œuvre dans les régions des Plateaux, Centrale et des Savanes pour une durée de 10 à 12 mois, ce projet vise à promouvoir le leadership féminin et briser la spirale de la pauvreté.

Il vise également à combattre l’apatridie des filles et des femmes sans papiers et leur donner les moyens de devenir des auto-entrepreneurs, des défenseurs des droits des femmes et des leaders politiques locaux dans les communautés rurales et les villes moyennes de l’intérieur du pays.

La Fondatrice de l’Ong Aklala Batik Chantal DONVIDE, a indiqué que le Projet Nyonu Ahead vise à promouvoir l’autonomisation de la femme.

‘’C’est pourquoi, on a donné le  nom Nyonu Ahead au projet. Ce qui signifie les femmes en avant en français’’, a-t-elle expliqué.

‘’Dans nos foyers respectifs, si la femme est autonome, ça donne de l’équilibre dans le foyer. Donc dans le projet Nyonu Ahead, nous avons programmé former des femmes sur les activités génératrices de revenus, notamment la fabrication de pagne batik, de pain de savons, de crème corporelle, des pommades et la conservation des produits locaux tels que la tomate, le gombo et le piment vert’’, a-t-elle souligné.

‘’Le projet a ciblé trois régions, Savanes, Centrale et Plateaux. Nous avons commencé l’activité génératrice de revenus à Korbongou à Dapaong, puis à Gando, Takpemba, à Tchamba et à Tchaoudjo. Dans la région des Plateaux, on a ciblé Danyi, les communes de Kloto 1 ; 2 et 3. Aujourd’hui nous sommes à la dernière étape dans le Centre Aklala Batik, où nous avons formé une quarantaine de jeunes filles et femmes dans la fabrication de pommade, crème, de savon liquide et de pain de savon’’, a ajouté Mme DONVIDE.

‘’Notre objectif est que nos jeunes filles et femmes soient autonomes, qu’elles prennent soin d’elles-mêmes, pour ne pas dépendre de leurs maris ou famille. Nous avons besoin des femmes talentueuses qui peuvent vraiment s’investir pour aider d’autres sœurs et femmes pour être autonome’’, a-t-elle précisé.

 

Pour Mme DONVIDE, les objectifs de ces formations sont atteints à plus de 80% dans certaines communes déjà visitées. Selon elle, dans ces communes, nous avons formé des coopératives de femmes qui ont commencé la production et elles font des témoignages sur leur autonomisation.

Les participantes ont salué cette initiative de l’Ong Aklala Batik, qui selon elles, les permettra d’exercer des activités génératrices de revenus et d’être autonome financièrement.

‘’Avant j’étais une jardinière d’enfants volontaire dans une école à Kpalimé, malheureusement on nous a laissé. Actuellement je ne fais rien, raison pour laquelle j’ai décidé de venir suivre cette formation. Elle est venue à point nommée parce qu’elle me permettre d’avoir une activité génératrice de revenus dans la main, d’être autonome financièrement et de lutter contre le chômage et la pauvreté’’, a confié à Togo 24, Abiba, une jeune dame d’une trentaine d’année.

‘’Je suis une revendeuse de tomate et de condiment au marché de Kpalimé. Je suis venue suivre cette formation parce qu’elle nous permettra d’avoir un travail sous la main et d’être autonome. Après cette formation, je suis maintenant capable de fabriquer moi-même de savon liquide, de crème, de pommade et les commercialiser’’, a pour sa part témoigné Akouvi.

’J’avais envie de suivre cette formation sur les AGR depuis, mais je n’avais pas les moyens. Cette saisie cette opportunité que Aklala Batik a offerte aux jeunes filles et femmes pour venir apprendre comment fabriquer et préparer des savons liquides, des pommades, des crèmes corporelles, et la conservation de tomates. J’ai aimé et apprécié cette formation. Je peux dès à présent faire tout ca la et les vendre dans mon atelier de couture’’, a dit Esther, maitresse couturière.

 

A terme, 600 jeunes femmes recevront une formation professionnelle, des compétences entrepreneuriales et une boite à outils pour démarrer des activités génératrices de revenus.

Créée en 2000, l’Ong Aklala Batik, dont le siège se trouve à Kpalimé, contribue directement à l’éducation et à l’autonomisation, à l’indépendance et à la protection des droits de l’homme de plus de 500 filles et femmes, en touchant plus de 50009 cibles indirectes dans les communautés rurales et semi-urbaines de toutes les régions du Togo.

 

La rédaction

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net 

Site Web : www.togo24.net 

 

 

 

 

 

 

Related posts

Togo : Les enjeux et défis du nouveau code de la presse au centre d’un atelier à Atakpamé

Togo 24

Togo – EJV – Suivi des centres d’alphabétisation : ANADEB et la DRASPFA en mission conjointe dans la région des Plateaux

Togo 24

Coup d’Etat en Guinée, le président Alpha Condé capturé par les putschistes

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo 9 mars 2022 at 8h34

En premier lieu nous tenons à remercier les États Unis pour ce don de 140 millions de francs CFA pour la formation de 40 jeunes femmes pour leur AGR par l ONG AKLALA BAKIT aux femmes regroupées en NYONOU Hadeah pour une durée de 10 à 11 ans couvrant Région des plateaux centrale et Savane d où évaluation de certaines communes atteint déjà 80% . Ensuite la fabrication du savon liquide de crème pour ne citer que ceux-là diminuera le taux de chômage.
ANADEB vraiment fonctionne très bien encore avec l aide à 2000 hommes de troisième âge nous lui disons merci pour la région maritime.
Les événements de l accidents en Afrique du Sud commencent par inquiéter

Reply

Leave a Comment

Translate »