ACTUALITES ECHOS DES COMMUNES GOUVERNEMENT SOCIETE TRIBUNE DES INTERNAUTES

Kloto 1 – Gestion de la commune : le préfet de Kloto réagit  

©Togo24 – (Kpalimé, le 26 avril 2022) – Réunis en première session ordinaire de l’année 2022 du conseil municipal de la commune de Kloto 1,  le mardi 12 avril 2022 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), le préfet de Kloto Bertin Koku Assan, a exhorté les  conseillers municipaux à redoubler d’ardeur et d’effort et se mettre réellement au travail pour relever le défi du développement qui les attend. 

 Le préfet de Kloto, représentant du pouvoir central, est le contrôleur de la légalité. Il a aussi pour mission, l’appui à la mobilisation des ressources et l’appui conseil.

 Cette session a été consacrée à l’examen, à l’étude et à l’analyse des grandes orientations du développement de la commune, notamment celles des dossiers de la commission des affaires économiques et financières,  des dossiers domaniaux, et des dossiers de la commission des affaires sociales : éducation et civil.

Le préfet de Kloto a relevé quelques manquements qui sapent la gestion de la commune de Kloto 1. ‘’…. des manquements, il y en a, les recettes ont chuté’’, a regretté le préfet de Kloto.

Il a également invité les conseillers municipaux à se ressaisir. ‘’Il faut vraiment que vous vous ressaisissiez sinon ça ne va pas. Il faut que ça fonctionne bien à tous les niveaux. À tout moment, la cour des comptes peut intervenir. Je voudrais qu’en tant que conseillers vous preniez conscience que, de l’autre côté, on vous observe et vous serez jugés’’, a –t-il déclaré.

Dans son mot de circonstance, le maire Yawo Winny DOGBATSE de Kloto 1, a mis l’accent sur la baisse des recettes, l’un des problèmes auxquels est confrontée. Selon lui, cette baisse des recettes est justifiée par la pandémie à Coronavirus (Covid-19).

‘’Cette pandémie a plongé notre économie. Ce qui a affecté considérablement notre budget et le budget du conseil municipal. Néanmoins, on a pu réaliser certaines actions pour le bonheur de nos populations’’, a-t-il souligné.

Pour le préfet de Kloto, le Covid-19 ne saurait éternellement justifier les difficultés rencontrées dans la gestion de la commune de Kloto 1.  ‘’Je ne crois pas que la pandémie soit l’excuse idéal à tout moment lorsqu’on a des difficultés’’ a-t-il affirmé.

A cet effet, il les a exhortés à redoubler d’ardeur et d’effort et se mettre réellement au travail pour relever le défi du développement qui les attend.

Le préfet de Kloto a par ailleurs, invité les conseillers municipaux à  tout mettre en œuvre pour que les différentes commissions (fiances, passation des marchés ….), puissent travailler dans les règes de l’art, tout en respectant les dispositions de la loi.

‘’… avec la GIZ, on avait mis beaucoup de choses en place pour que les recettes soient au rendez-vous, et vraiment, on en avait trouvé. L’argent au moins, il y en avait dans les caisses pour exécuter certains travaux. Mais aujourd’hui la situation est difficile. La pandémie seule ne suffit pas pour justifier la situation que nous vivons aujourd’hui.’’, a-t-il regretté.

Le maire de la commune de Kloto 1, a passé en revue les grandes réalisations effectuées dans la commune notamment dans le domaine de l’assainissement, (le ramassage des ordures ménagères confié à GI2E), la digitalisation de la collecte des taxes confiée au cabinet HED, pour l’amélioration des recettes communales, grâce à la GIZ.

La plupart de ces grands travaux qui sont en train d’être exécutés dans la commune, rétorque le préfet de Kloto, sont des travaux financés par l’Etat. ‘’Il faudra qu’on voit la commune à l’œuvre’’, a martelé le préfet.

Le maire de la commune de Kloto 1, a confié la gestion du ramassage des ordures ménagères à GI2E, la gestion de la digitalisation de la collecte des taxes confiée au cabinet HED, la gestion de la cascade de Womé également au cabinet HED, pour l’amélioration des recettes communales, grâce à la GIZ.

Abordant le dossier la gestion de la digitalisation de la collecte des taxes confiée au cabinet HED, le préfet de Kloto a notifié au maire et aux conseillers municipaux qu’après un délai de 6 mois, une évaluation doit se faire pour faire l’état des lieux, ‘’pour voir si on doit continuer ou ne pas continuer’’.

Pour la gestion de la cascade de Womé, le représentant du pouvoir central a proposé au conseil, de retirer cette gestion des dossiers confiés au Cabinet HED, et la confier directement aux CVD du village, comme c’était prévu initialement.

Tout en remerciant les conseillers municipaux pour leur effort et engagement à toujours changer et innover, le préfet de Kloto a invité les conseillers municipaux à aller à l’école de la décentralisation et à respecter les lois, qui sont le soubassement de la décentralisation au Togo.

Il a réitéré sa disponibilité et son engagement à les accompagner pour l’atteinte des objectifs assignés pour le développement de la commune.

Le préfet a souhaité aussi qu’au cours de cette session, les conseillers décident de la mise en place d’un fonds pour l’élaboration d’un Plan de Développement Communal qui couvre l’ensemble du nouveau territoire communal.

 

La rédaction      

#Togo24, le pari du professionnalisme

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

Related posts

Bénin : Empereur Mondial des Ogboni Sa Majesté Kabiessi Owo-Lobe, devant le juge mardi

Togo 24

Togo : Zone franche ou esclavage des temps modernes ?  

Togo 24

Togo – Décès de Maurice Dahuku Péré : l’assemblée nationale honore sa mémoire (Allocution audio de la PA)

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo 26 avril 2022 at 15h20

Le préfet de KLOTO a donné la chance aux maires la main libre surtout vu ses expériences dans cette localité KPALIME éteint une ville favorable d une vieille date avant l indépendance mérite sa place au TOGO avec le point de vue de la ex président Eyadema GNASSINGBÉ comme creuser nationale Ensuite la décentralisation commencée par l expérience du maire DOGBATSE Winny Yao avec collaborateur direct du premier ministre du TOGO Joseph Kokou KoFFIGOH est à saluer et j invite les deux autres maires de cette Préfecture à se ressaisir pour un avenir meilleur.
Soudain aux africains que la paix.
Mali nous pensons qu’il faut vivre selon le temps Était Unis UE si vraiment ils cherchent le développement des pays en voie de développement qu ils réagissent au moment au portun

Reply

Leave a Comment

Translate »