ACTUALITES AFRIQUE INTERNATIONAL SOCIETE

Détresse et consternation au Sénégal après la mort de 11 bébés à l’hôpital

©Togo24 – (Tivaouane, le 26 mai 2022) – « Où est Mohamed ? », demande une mère effondrée devant l’hôpital de Tivaouane. La mort de 11 bébés dans l’incendie apparemment accidentel qui a ravagé l’unité néonatale a semé la détresse parmi les proches et la consternation au Sénégal.

Le drame de Tivaoune (ouest), provoqué par un court-circuit selon les premières informations, est le dernier en date à mettre en lumière les carences du système de santé de ce pays pauvre.

Il a suscité promesses de modernisation et d’investigations de la part des autorités, et appels à la démission dans l’opinion et l’opposition.

Le président Macky Sall a décrété trois jours de deuil national à partir de ce jeudi.

Devant l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh, une mère tenant à peine debout interpelle un homme dont elle attend qu’il lui dise où est son fils Mohamed, hospitalisé là il y a 10 jours parce qu’il avait « mal au corps » selon son père. « Dieu a pris la meilleure décision », lui répond l’individu, aussitôt repris par le père, Alioune Diouf, un chauffeur de 54 ans.

« Tu ne devais pas le lui dire de cette manière », réprimande Alioune Diouf, tandis que sa femme s’écroule.

Mohame, baptisé lundi, était le deuxième enfant du couple. Sa mère faisait les allées et venues entre la maison et l’hôpital pour l’allaiter. Son père était venu mercredi apporter ses médicaments. ‘’Les lits me semblaient corrects », se rappelle-t-il. Il a été alerté par les médias.

Ce qui s’est produit exactement à l’intérieur de l’enceinte peinte en vert, inaccessible aux journalistes jeudi, le niveau de surveillance de cet établissement à la taille et aux moyens relativement modestes restent obscurs.

Les nouveau-nés étaient réunis dans l’unité néonatale, peut-être dans une même salle, 11 ou plus selon les sources. Des témoignages cités par la presse rapportent des flammes se propageant rapidement aux alentours de 21 heures (locales et GMT) à l’étage d’un bâtiment et des explosions de bonbonnes dissuadant d’intervenir.

 

Source : AFP

 

Related posts

Burkina: menaces de mort contre un célèbre journaliste

Togo 24

Deuxième frappe américaine en quelques jours en somalie, les premières sous Biden

Togo 24

Académie Politique – intégration Ouest africaine face à l’épreuve  des crises : des jeunes des partis politiques et de la société civile en conclave à Kpalimé

Togo 24

1 comment

APATI -BASSAH Lolonyo 26 mai 2022 at 17h44

Quel drame au Sénégal courant la vie de 11 enfants et à l heure où nous sommes pas toujours d éclaircissements c est dommage et regrettable toutes nos condoléances aux familles éplorée.
Au NIGERIA heureusement qu’ils ne possèdent pas d armes.
Ensuite c’est le moment d encourager nos femmes battantes à qui le chef de l État Togolais son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBÉ a placé sa confiance en eux le premier ministre Madame TOMEGAN-DOGBOE Victoire et la présidente de l assemblée nationale Madame Yawoa Djigbodi TSEGAN pour ne citer que cela sinon toutes les ministres une militante HONORABLE Kayi Raymonde Lowson et le maire de l OGOU1

Reply

Leave a Comment

Translate »