ACTUALITES AFRIQUE ECHOS DES COMMUNES GOUVERNEMENT SOCIETE

Togo : l’autonomisation des femmes rurales au centre d’un atelier à Kpalimé               

©Togo24 – (Kpalimé, le 2 août 2022) – Un atelier de renforcement de capacités des femmes membres des coopératives en entrepreunariat et techniques de plaidoyer pour l’accès à la terre et aux financements se tient du 1er au 4 août 2022 à Kpalimé (environ 120 Km au Nord de Lomé).

Au Togo, environ 62,3% de la population est essentiellement rurale. L’agriculture , la principale activité des populations rurales , représente le moteur essentiel du développement économique du pays.

Les femmes représentées à hauteur de 52% de la population agricole sont alors présentes dans toutes les phases de la production : du désherbage, du semis, de la récolte, sarclage, de la transformation et de la commercialisation des produits et ceci avec des outils et techniques rudimentaires.

Malgré cette présence,  les femmes rurales éprouvent d’énormes difficultés à tirer la meilleure partie de leur activité à cause d’une part des pesanteurs socio-culturelles et du manque d’information et d’autre part à cause d’un accès difficile à la technologie.

Dans le souci d’aider les femmes rurales agricultrices à réaliser leur plein potentiel et en lien avec la Feuille de Route Gouvernementale 2020 -2025, le Ministère de l’Action Sociale,  de la Promotion de la Femme et de l’Alphabetisation (MASPFA) a élaboré et met en oeuvre ce projet d’autonomisation des femmes rurales au Togo.

Financé par le PNUD et mis en oeuvre par le MASPFA, ce projet vise un renforcement des capacités des femmes membres des groupements des coopératives féminines et mixtes identifiés.

L’objectif de ces formations est d’augmenter les revenus  des membres à travers le renforcement des capacités techniques et organisationnelles des femmes membres de ces groupements.

De façon spécifique, il s’agit de former plus de 39 femmes membres des coopératives de la région des Plateaux Ouest, sur les stratégies de vente et la gestion financière de leur microentreprise,  leur fournir des informations sur le code foncier et les financements et enfin les former sur les techniques de réalisation des actions de plaidoyer pour leur accès à la terre et aux financements.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en presence de la Directrice du Genre et des Droits de la Femme, Mme Mazalo Tébié Amoussou-Kouétété.

Le préfet de Kloto Bertin Koku ASSAN, a relevé le role que joue la femme aujourd’hui, dans le développement économique, social et culturel au Togo.

Il a indiqué que, malgré son engagement et sa determination, la femme a des handicapes qui freinent son élan et qui ne lui permettent  pas à ‘’donner la totalité de son énergie’’.

‘’L’énergie de la femme est à canaliser pour atteindre les potentialités qu’elle peut donner pour le développement de ce pays’’, a-t-il souligné.

Le représentant de la ministre de l’action sociale, a fait savoir que malgré leur engagement remarquable dans la chaîne de production agricole, les femmes rurales demeurent marginalisées en termes de rétribution et de bénéfice des fruits de leur travail.

Aussi a-t-il fait remarquer que ‘’l’autonomisation des femmes reste et demeure l’une des exigences fondamentales pour atteindre nos objectifs communs de prospérité, de paix et de développement social’’.

Pour répondre à ces exigences, et conscient qu’investir dans les femmes et les filles en zones rurales et plus particulièrement les femmes agricultrices, a-t-il ajouté est ‘’porteur de grands espoirs pour l’atteinte des objectifs tant attendus de l’égalité entre le hommes et les femmes, le gouvernement a pris des mesures et a engagé  des actions majeures en faveur de celles – ci’’.

Pour Madame la représentante du représentant résident du PNUD au Togo, ‘’le Togo étant dans une bonne dynamique de l’amélioration de la participation de la femme, l’autonomisation de la femme est un élément clé de la participation et en mettant d’avantage de moyens pour accompagner nos mamans qui assurent notre sécurité alimentaire, l’ODD5 qui a fait partie des objectifs en revue du forum politique de haut niveau, sera atteint à l’horizon 2030 au niveau du Togo’’.

Le Coordonnateur du projet PAFeRT, Roger GNASSENGBE Andébé a de son coté souligné que, le projet d’autonomisation des femmes rurales est un important projet voulu par le Chef de l’Etat et piloté par le MASPFA avec l’appui du PNUD.

‘’Le projet vise à augmenter le revenu des femmes à travers l’entrepreunariat rural agricole pour que les femmes des zones rurales puissent être épanouies. Après cette formation nous avons d’autres étapes qui vont porter sur l’aide. On va appuyer ces femmes à travers les équipements de production, de transformation et de commercialisation’’, a-t-il expliqué.

Mme DZEDU Adzo de la coopérative Gbugbodzi de Fadacope,  représentante des bénéficiaires de la formation a remercié le Chef de l’Etat, le gouvernement et le PNUD pour cette formation. ‘’Nous voulons que nos dirigeants nous aident à acquérir les terres pour pouvoir améliorer nos activités champêtres’’ a-t-elle dit.

Durant quatre jours, les participantes suivront des communications sur des modules tells que  les financements des femmes entrepreneures et techniques de mobilisation des ressources, le foncier et les techniques de plaidoyers pour l’accès des femmes à la terre,  ainsi que la gestion des microentreprises et les stratégies de marketing des produits agricoles et l’organisation des groupements et coopératives agricoles.

 

Jules Komlan ASSOGBAGUE          

#Togo24, le pari du professionnalisme            

Info : +228 90808989 // 99313108

E-mail : info@togo24.net

Site Web : www.togo24.net

 

Related posts

Togo : Conseil des ministres : trois projets de décret, une communication et un séminaire gouvernemental

Togo 24

Agou 2 : l’Association Diaspora Togolaise fait don de vivres et de médicaments aux enfants de l’Orphelinat Dieu est Grand à Amoussoukopé

Togo 24

Togo : Signature d’un protocole d’accord entre l’OTR et la Fondation SEA à Lavié

Togo 24

Leave a Comment

Translate »